Bunia : 44 détenus libérés de la prison centrale suite à la grâce présidentielle

Partager l'actualité

Quarante-quatre (44) détenus ayant obtenu la grâce présidentielle ont été libérés le mercredi 1er juin 2022 de la prison centrale de Bunia, chef-lieu de la province de l’Ituri.

D’après le directeur de cette maison carcérale, les 44 bénéficiaires de cette mesure ont été sélectionnés parmi 370 condamnés dont 29 de la juridiction militaire et 15 de la juridiction civile.

“On a eu à libérer 44 détenus et c’est juste les condamnés. On a fait une sélection. Sur l’effectif de 370 condamnés, nous avons eu à sélectionner seulement les 44 qui sont dans les critères”, a indiqué Camille Nzonzi, directeur de la prison centrale de Bunia.

Il ajoute cependant que les cas de viol et assassinat qualifiés “d’infractions majeures” n’ont pas été concernés par la grâce présidentielle.

Le colonel Camille Nzonzi Mokonyo en a profité pour exhorter les condamnés qui ont quitté à ce jour la prison, à ne plus “récidiver” après leurs réinsertions dans la communauté.

“Ceux qui quittent la détention aujourd’hui, ils rentrent dans la réinsertion. On a commencé à leur donner le conseil depuis le début de leurs détentions. Alors, qu’ils ne puissent pas retourner en prison, qu’ils ne commettent pas d’autres infractions au risque qu’ils soient qualifiés comme des récidivistes”, a t-il conclut.

Pour rappel, l’ordonnance signée par le chef de l’État congolais depuis le 30 juin 2020, accorde la mesure de la grâce présidentielle aux prisonniers ayant commis des faits bénins et purgé le deux tiers (2/3) de leurs peines. Cette mesure ne concerne pas cependant les auteurs de viol et ceux ayant été arrêtés pour infractions d’assassinat avec des armes à feu ou des armes blanches.

Signalons qu’à ce jour, la prison centrale de Bunia regorge à son sein, plus de deux mille (2.000) personnes parmi lesquelles l’on retrouve des prévenus.

Joël Heri Budjo


Partager l'actualité

Laisser un commentaire