Logo Bunia info24

Bunia : Discorde entre deux associations des jeunes sur un probable détournement du projet Tufaulu Pamoja

Rien ne va entre le parlement des jeunes de l’Ituri et l’union des jeunes congolais pour le changement (UJCC en sigle) sur un prétendu détournement du projet Tufaulu Pamoja.

Cette structure des jeunes s’indigne de l’utilisation de ses emblèmes dans un probable détournement du projet par deux anciens délégués de parlement de jeunes aux profits de l’UJCC, laissant de côté plus ou moins 1200 jeunes sélectionnés, qui devraient l’exécuter et qui jusqu’à présent en attendent impatiemment la réalisation du projet Tufaulu Pamoja.

Dans un entretien accordé à Bunia-info24.com le lundi, 02 janvier 2023, le parlement des jeunes recommande aux autorités locales de s’y impliquer et à l’ambassade de Suède en RDC d’ouvrir une enquête pour connaître la vérité et que les coupables subissent la rigueur de la loi. Son rapporteur Moise Binyolonga Ring l’a décrié dans une lettre dont nous détenons une copie.

“Le projet a été malheureusement détourné d’où le sens de notre recours à votre autorité après avoir épuisé toutes les instances locales en vue de rétablir le parlement de jeunes et les milles deux cents jeunes de l’Ituri vivant dans la ville de Bunia dans leurs Droits. Nous demandons une délégation urgente de votre ambassade pour diligenter une enquête approfondie en vue de tirer les choses au clair et que les coupables répondent de leurs actes”, a-t-il martelé.

Au coordonnateur de l’union des jeunes congolais pour le changement de préciser.

“Si le parlement des jeunes a déjà écrit un projet et soumis au bailleur, il a gagné et dire qu’un groupe d’individus aurait détourné leur projet, ils n’ont qu’à brandir des preuves. Par rapport au dossier de l’emblème, c’est parce que quand on récolte les noms des jeunes, on avait déjà envoyé l’emblème du parlement comme structure phare et non dire que c’est le parlement qui a gagné le projet. Ce groupe des gens réuni à la tête du parlement sont entrain de chercher à désorienter la cohésion, l’unité et la cohabitation qu’on a longtemps cherché. Nous demandons à la jeunesse iturienne de ne pas céder à cette manipulation”, a indiqué Fabrice Tibasima, coordonnateur de l’UJCC/Ituri.

Signalons que c’est depuis le lundi, 02 janvier 2023 que ces deux structures de la jeunesse s’accusent mutuellement dans ce présumé dossier de détournement du projet Tufaulu Pamoja.

Gloria Hajira

Partager

Laisser un commentaire