Logo Bunia info24

Bunia : La consommation suffisante d’eau et de fruits conseillée pour lutter contre les maladies provoquées par la poussière

La ville de Bunia, chef-lieu de la province de l’Ituri, connait à ce jour un climat chaud accompagné d’une forte quantité de poussière, vecteur des maladies paludo-grippalles dont les cas sont fréquemment enregistrés ces derniers temps dans des hôpitaux.

Comment prévenir ces maladies?

C’est la question que d’aucuns se posent, certes, afin de vivre en bonne santé. Certains médecins en proposent des pistes de solutions que voici :

Le Docteur Justin Mosilonge, médecin traitant à la clinique CEMAM Manduboyi située dans le quartier Brazza en commune Mbunya, conseille la consommation suffisante d’eau et de fruits pour renforcer l’immunité dans le corps humain, espérant que cela va réduire le risque de contracter les maladies paludo-grippalles.

“Depuis plus de 5 ans, nous avons constaté un changement climatique qui a provoqué la chaleur et de la poussière qui est responsable de plusieurs pathologies. Pour se prévenir, il faut se déshydrater en consommant beaucoup d’eau : 2 voire 5 litres par jour, pour les adultes. En dehors de cela, il faut renforcer la capacité immunitaire en prennant beaucoup de fruits”, a t-il dit dans une interview accordée à Bunia-info24.com.

Le respect des règles d’hygiène parmi les moyens de prévention contre les maladies liées à la poussière

Docteur Jean-Marc, médecin à la clinique Babenda située dans le quartier Lumumba conseille, quant à lui, le port de masque (cache-nez) et le respect des mesures d’hygiène, jadis respectés avec l’avènement du COVID-19.

Crédit photo : Samuel Atido

“Pour lutter contre les maladies respiratoires pendant cette période ici, nous allons conseiller aux gens le port de masque. Heureusement que la culture a déjà été introduite avec le COVID pour éviter à ce que leurs nez puissent être en contact avec la poussière mais aussi, pour ne pas contaminer ou encore se contaminer. La deuxième de choses, il faut protéger surtout les petits enfants contre le froid parce que nous avons constaté qu’il fait très froid le matin. La troisième de choses qu’on peut faire, c’est veiller sur l’eau, veiller sur la nourriture et donc, ne pas consommer les fruits en route sans les nettoyer. Veiller sur les légumes et consommer de l’eau propre”, a t-il déclaré.

Qu’en est-il de l’alcool comme un des moyens de prévention contre les maladies paludo-grippalles ?

Photo internet

C’est la question que plusieurs personnes se posent. Si l’on conseille la consommation suffisante d’eau, l’alcool aussi fait-il partie des moyens de prévention contre les maladies paludo-grippalles ?

S’agissant de la consommation d’alcool comme moyen de prévention contre les maladies paludo-grippalles, les médecins se réservent d’en donner une affirmation. Ils disent attendre les résultats de recherches scientifiques pour prouver que l’alcool joue un rôle dans la prévention contre les maladies paludo-grippalles, contrairement à une opinion émise par certains.

Signalons qu’à ce jour, les hôpitaux de la ville de Bunia soignent plusieurs cas de maladies liées à la poussière surtout que celle-ci est observée sur une bonne partie de la ville.

Samuel Atido

Partager

Laisser un commentaire