Bunia : l’AFCD projette un budget de 500.000 USD pour l’encadrement des “enfants vulnérables”

Partager l'actualité

L’Association des Femmes au Cœur du Développement (AFCD en sigle) a présenté le lundi 03 octobre 2022 à ces partenaires, un budget estimé à 500.000 USD (cinq cent mille dollars américains) pour l’encadrement des “enfants vulnérables” qui fréquentent les rues de la ville de Bunia.

Selon Christelle Alema, coordonnatrice de cette structure, ce budget s’inscrit dans le cadre du projet de réinsertion des enfants vulnérables et victimes des conflits armés en Ituri pendant une durée de 2 ans.

“Ce projet va durer pendant 2 ans et là, nous avons fait cette présentation parce qu’il y’avait plusieurs questions là dessus et qu’est-ce que nous allons faire avec ces 200 enfants. Il était important d’éviter tous les acteurs socio-politiques, les humanitaires et la société civile qui vont intervenir d’une manière à une autre pour voir comment harmoniser ensemble. Le souci pour nous, AFCD, c’est de voir la réussite dans l’avenir de ces enfants, qu’est-ce qu’ils vont devenir après leurs passages dans notre centre d’encadrement et comment réconcilier la plupart de ces enfants en conflit avec leurs parents, les scolarisés,…”, a-t-elle dit dans une interview accordée à Bunia-info24.com.

Elle a profité de cette occasion pour appeler toute personne de bonne volonté d’apporter une pierre à l’édifice pour lever l’équivoque et limiter les dégâts que courent la ville de Bunia avec le phénomène “enfants de la rue”.

Signalons tout de même que le phénomène enfants de la rue est devenu récurent au centre ville de Bunia depuis le déclenchement des conflits armés en territoire de Djugu en 2017.

Dieu Merci Udongo


Partager l'actualité

Laisser un commentaire