Bunia : Le social des jeunes et le maintien de la paix, deux priorités du nouveau président du conseil urbain de la jeunesse

Partager l'actualité

Un nouveau comité qui sera désormais dirigé par Jacques Pelé Safari a été élu à la tête du conseil urbain de la jeunesse de la ville de Bunia, le mardi 18 octobre 2022, pour un mandat de 3 ans renouvelables en remplacement de celui dirigé par Jules Tagirabo dont le mandat est arrivé à sa fin.

Se confiant à la presse juste après son élection, Jacques Pelé a axé son programme d’action sur le social des jeunes et le maintien de la paix en ville de Bunia, tout en travaillant en collaboration avec les autorités municipales pendant l’exercice de son pouvoir.

“L’implication des jeunes de la ville de Bunia dans la recherche de la paix, nous allons aider les jeunes à oeuvrer pour la culture de la paix, à leur faire voir que la paix est une priorité. Pour le social des jeunes, nous avons des activités qui sont dans notre programme pour aider les jeunes surtout dans le chômage, nous allons mener des plaidoyers pour que les jeunes aussi participent aux instances de prise de décision et de la gestion de la chose publique parce que nous tous, nous avons ce droit là”, a t-il dit dans une interview accordée à Bunia-info24.com.

Ces élections se sont déroulées à l’absence d’une structure communale de la jeunesse et d’une autre membre du conseil urbain qui ont visiblement contesté ces élections. Occasion pour Jacques Pelé de les appeler à lui prêter main forte pour l’accomplissement de son mandat.

“J’appelle tous les jeunes à venir travailler ensemble avec nous. Le temps n’est pas à la division, c’est le moment du travail. Que les jeunes arrivent nous accompagner avec le peu qu’on a, qu’ils viennent nous partager aussi leurs expériences pour qu’on travaille ensemble parce que la division ne peut pas nous aider en ce moment ici où l’Ituri est en train de parcourir des moments très difficiles”, a t-il souhaité.

Pour rappel, les élections du nouveau comité du conseil urbain de la jeunesse se sont déroulées dans un contexte tendu malgré leurs interdictions par le conseil provincial de la jeunesse de l’Ituri qui a évoqué les irrégularités liées à l’organisation et sollicité leurs suspensions. Il a fallu l’intervention du commissaire supérieur John CABUINE, maire de la ville, pour trancher sur la tenue ou non de ces élections afin de départager les deux parties.

Samuel Atido


Partager l'actualité

Laisser un commentaire