Conflit de limite Ituri/Haut-Uélé : “L’Institut géographique du Congo n’a qu’appliqué les textes à notre satisfaction” (Député Tasile Akuma)

Partager l'actualité

L’institut géographique du Congo a travaillé depuis le lundi, 27 juin 2022 sur la limite administrative entre les provinces du Haut-Uélé et de l’Ituri pour trouver solution aux conflits qui opposaient les habitants des chefferies de Kaliko-omi en territoire d’Aru et ceux de Logo-lolia en territoire de Faradje, travail apprécié par les représentants de deux parties.

Tasile Akuma, vice-président de l’assemblée provinciale du Haut-Uélé qui fait partie de la délégation, s’est montré “satisfait” de travaux des experts qui ont appliqué la loi pour départager les deux parties.

“On ne peut pas modifier la loi. S’il faut la modifier, il faut revenir au niveau de l’Assemblée Nationale pour que cette loi soit modifiée et que les limites soient modifiées. Les experts n’ont fait que respecter le texte de la loi organique no 15/006 du 25 mars 2015 portant fixation des limites des provinces et celles de la ville de Kinshasa. Ils ont fait le travail, ils ont démontré, chacun connaît les limites de chaque province”, a t-il dit.

La fixation de ces limites par les experts du ministère de l’intérieur, décentralisation et affaires coutumières vient mettre terme à une longue série de conflits qui a opposé les habitants des chefferies de Kaliko-omi en territoire d’Aru en Ituri et ceux de Faradje dans la province voisine du Haut-Uélé, ayant fait des morts et plusieurs maisons incendiées de part et d’autre.

Rappelons que ces travaux sont issus des recommandations formulées au mois de mai 2022, pendant la quatrième rencontre bilatérale entre les gouverneurs de l’Ituri et du Haut-Uélé, qui avaient fait appel à une équipe d’experts du ministère de l’intérieur, décentralisation et affaires coutumières pour statuer sur ce conflit de limite.

Cléopas Mabanzo depuis Aru


Partager l'actualité

Laisser un commentaire