Controverse à la tête du service des TRANSCOM/Irumu : Le chef suspendu refuse de céder sa place et porte plainte contre son successeur

Partager l'actualité

Le nommé Jean-Marie Mulenga, chef du bureau des transports et voies de communication (TRANSCOM) brigade d’Irumu autrefois suspendu par sa hiérarchie, vient de porter plainte à l’auditorat militaire de Komanda contre son successeur désigné pour assurer l’intérim à la tête de ce service de l’État.

Selon Asimbo Bosongo Papy, le nouveau nommé, c’est depuis le samedi 27 août qu’une invitation de l’auditorat militaire lui est parvenue, à laquelle il va devoir répondre le lundi 29 août 2022.

Je suis invité à l’auditorat militaire de Komanda pour répondre à une plainte déposée contre ma personne par monsieur Mulenga Marhegane Jean-Marie, suspendu par notre hiérarchie. Moi, j’ai été désigné par le chef de la division provinciale des TRANSCOM. Je ne sais pas pourquoi je suis interpellé, je serai là demain pour répondre à cette invitation car je ne me reproche rien”, a t-il dit à Bunia-info24.com.

Contacté par la rédaction de Bunia-info24.com, Baudouin Anewa, chef de la division provinciale des transports et voies de communication qui qualifie la décision du suspendu d’une “incapacité notoire”, lui rappelle que les dossiers administratifs ne se règlent pas à l’auditorat militaire.

Pour rappel, la tension est montée depuis la soirée du 24 août, entre le chef suspendu et le nouveau nommé à la tête de la division provinciale des TRANSCOM/Irumu après la diffusion du communiqué signé par le chef de la division provinciale des TRANSCOM sur les radios locales de Komanda, confirmant Asimbo Bosongo Papy comme chef intérimaire à la tête de ce service de l’État. Cette décision a été contestée par Jean-Marie Mulenga, le chef suspendu, qui a indiqué que le chef de la division provinciale des TRANSCOM n’a pas qualité de le suspendre et que cette qualité revient plutôt au gouverneur de province.

“Wait and see”, disent les anglais!

Syaghenda Prince depuis Komanda


Partager l'actualité

Laisser un commentaire