Logo Bunia info24

Crise sécuritaire à l’Est de la RDC : Environs 5000 fidèles catholiques ont marché dans les rues de la ville de Bunia

Sur appel de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO), environs 5000 fidèles catholiques venus de différentes paroisse que compose le diocèse de Bunia ont marché sur les grandes artères de la ville ce dimanche 04 décembre 2022 en faveur de la sauvegarde de l’intégrité territoriale de la RDCongo.

Cette décision a été prise lors de l’assemblée plénière extraordinaire de la CENCO tenue du 07 au 09 novembre dernier, relative à la situation sécuritaire du pays.

Cette marche a été précédée par une messe dite par monseigneur l’évêque Dieudonné Uringi Ucci à la paroisse notre dame de l’annonciation de Nyakasanza.

De la paroisse Nyakasanza en passant par le boulevard de libération jusqu’à la tribune officielle de la ville de Bunia. Dans son message, ce prélat catholique a commencé par interpeller la conscience des Ituriens à dire non à la balkanisation.

“Chers frères et sœurs, nous devons nous rendre à l’évidence, notre pays est vraiment en danger et ce danger a un nom et c’est le plan de la Balkanisation. L’exécution de ce projet passe par l’occupation de nos terres par l’entremise des étrangers. Il est temps de nous unir pour bâtir la paix et travailler au développement de notre riche province de l’Ituri” a-t-il renchérit.

Par la même occasion, il a rappelé aux Forces Armées de la République Démocratique du Congo le sens élevé du patriotisme, la fidélité et le sacrifice suprême pour sauvegarder l’intégrité territoriale.

“Nous en appelons donc au sens patriotique de nos forces de sécurité et nos vaillants soldats. Nous n’avons qu’une seule nation et qu’une seule armé. Nous ne pouvons pas fonder nos espoirs sur des armés étrangères, car c’est aux éléments des FARDC qui ont prêtés serment de défendre la nation que nous plaçons nos espoirs” dit-il.

Pour clôturer, Dieudonné Uringi a interpellé le gouvernement congolais à prendre ses responsabilités face à la crise sécuritaire du pays en lieu et place de la communauté internationale.

“Nous demandons au gouvernement de disposer à notre armée des moyens nécessaires pour faire face efficacement à la menace à laquelle le pays est confronté. Il est temps de mettre réellement fin à la récréation qui n’a que trop durée, en lieu et place de la communauté internationale”, a-t-il conclu.

Signalons que cette marche pacifique sur appel de la Conférence Épiscopale Nationale du Congo, CENCO a eu lieu dans plusieurs paroisses catholique en travers la République Démocratique du Congo.

Dieu Merci Udongo

Partager

Laisser un commentaire