Logo Bunia info24

Ituri : 16 morts, des blessés et plusieurs maisons incendiées par des miliciens CODECO à Djugu (société civile)

Les miliciens de la Coopérative pour le Développement du Congo (CODECO) ont tué 16 personnes au cours des incursions menées, le dimanche 08 janvier, dans plusieurs villages situés dans le territoire de Djugu en province de l’Ituri.

D’après Charité Banza, coordinateur de la société civile en chefferie des Bahema-Nord, ces miliciens ont commencé par attaquer la population marchande du village D’zudha du secteur des Walendu Pitsi vers la mi-journée où l’on a enregistré des pillages de plusieurs biens de commerce. Ils ont ensuite continué leurs exactions au siège administratif de la chefferie des Bahema-Nord où ils ont tué 5 personnes et pillé plusieurs biens de valeurs.

A Drodro, poursuit-il, les miliciens de la CODECO se sont attaqués à l’hôpital général de référence où ils ont pillé plusieurs produits pharmaceutiques et détruit l’église catholique de la place avant de se diriger au centre commercial de Largu où l’on a enregistré la mort de 7 personnes. Ces derniers ont ensuite poursuivi leurs opérations au village Jisa où ils ont encore tué 4 personnes et incendié des maisons, a t-il expliqué.

Face à ce bilan provisoire, la société civile appelle les forces loyalistes à poursuivre les opérations militaires pour rétablir la sécurité dans ces entités du territoire de Djugu.

“…Tout ce que je vous donne maintenant est un bilan provisoire. Le bilan définitif sera connu lorsqu’on aura accès sur le terrain parce que les CODECO circulent encore. Nous demandons à la population d’avoir toujours confiance à la force loyaliste parce que les FARDC sont là et nous demandons aux forces loyalistes de continuer à défendre la population civile parce que ça c’est son rôle régalien. Il faut que la milice CODECO soit traquée parce qu’elle viole les accords signés”, a t-il déclaré.

Le lieutenant Jules Ngongo, porte-parole de l’armée en Ituri, parle quant à lui de 5 morts dont 1 militaire et 4 blessés enregistrés lors de ces affrontements après les opérations de fouilles.

Pour rappel, ces attaques de la milice CODECO seraient dûes aux provocations de la milice Zaïre accusée d’avoir tué deux sujets Lendu à Blukwa.

Rédaction

Partager

Laisser un commentaire