Ituri : 35 prestataires de soins outillés par la SOFEPADI pour la prise en charge des survivants des VBG

Partager l'actualité

La Division Provinciale de la Santé avec l’appui de l’ONG Solidarité Féminine pour la Paix et le Développement Intégral (SOFEPADI) ont renforcé la capacité de 35 prestataires de soins de la zone de santé de Bunia et de Rwampara sur la gestion clinique de cas de viol et appui psychosocial dans la PARTIE
province de l’Ituri.

Ung’yera Francine, l’une de formatrice venue du Programme National de la Santé et Reproduction (PNSR), motive la tenue de ce renforcement de capacité dans ce sens que : «Durant les 5 jours de renforcement de capacités, nous leurs avions montrer comment collecter les données, les analyser ainsi que les traiter avec différents outils utilisés pour le cas de survivantes de violences sexuelle et celle basées basées sur le genre», a-t-elle dit.

Lydia Lenge, chargée de la résilience socioéconomique à la SOFEPADI, précise que les participants ont été formés sur plusieurs thématiques.

«Ce projet vise le renforcement de l’accès aux services de prise en charge multisectoriels des survivants des violences basées sur le genre dans les zones de Santé de Bunia et Rwampara. Il a été question de les renforcer sur la gestion clinique de cas de viol et appui psychosocial ainsi que plusieurs thématiques. Nous leur avons demandé seulement de mettre en pratique les notions apprises pour l’intérêt suprême des survivantes», a-t-elle dit.

Les participants ont affirmé que c’est un atout pour eux, ce renforcement de capacités puisque dans les jours passés, il fallait seulement se référer au centre Karibuni wa mama de la SOFEPADI et à l’Hôpital Général de Référence de Bunia, mais maintenant ils sont capables de traiter sur place dans leurs structures sanitaires.

Notons que l’objectif de cette formation était de renforcer les capacités des personnels soignants de la Zone de Santé de Bunia et Rwampara et à la fin, les participants ont reçu le certificat de participation. Un projet financé par le Fond Humanitaire RDC (FH RDC en sigle) et mise en œuvre par la SOFEPADI pour une durée d’une année dans les deux zones de santé.

Freddy Upar


Partager l'actualité

Laisser un commentaire