Ituri : 42 présumés criminels dont 12 militaires FARDC aux arrêts pour vols qualifiés et meurtre

Partager l'actualité

42 présumés criminels sont aux arrêts pour vols à mains armées, meurtre et assassinat. Ils ont été présentés ce mercredi, 25 mai 2022 au Gouverneur militaire de l’Ituri, le Lieutenant Général Johnny Luboya N’kashama. Parmi ces présumés bandits armés, on retrouve 12 militaires FARDC dont 1 Colonel en fonction et 6 éléments des ADF capturés par l’armée loyaliste.

Répartis en 3 lots de 9 groupes, ces présumés criminels opéraient en ville de Bunia etdans l’arrière province de l’Ituri(principalement dans les territoires de Mambasa).

Le premier lot, composé de 19 hommes répartis en 3 groupes:

Le G9 ou groupe de 9 présumés voleurs en mains armées dont 2 militaires FARDC. Ces derniers ont opéré dans les villages de Kabanda, Mapera, Chabusiku, Pont Tinda, Nyakeru, Pont Mbogu,… où ils ont assassiné trois bouviers et volé plusieurs vaches à l’aide d’armes de guerre. Ce même groupe a également tué le chef du groupement Makabo, monsieur Kossi et opère aussi sur le littoral du lac Albert.

Le deuxième groupe, celui de 8 voleurs qualifiés qui opère en ville de Bunia et dans certains villages du territoire d’Irumu où ils sont cités dans le vol des bétails. Le dernier groupe de ce lot est composé de deux présumés escrocs, en provenance de la province soeur de la Tshopo. Ils étaient en 9, 7 sont en cavane.

Le deuxième lot est composé de 9 présumés criminels dont 6 éléments ADF capturés par les FARDC à Mambasa et à Komanda, de 2 éléments CODECO, de 2 autres assassins arrêtés dans un camp des déplacés de la place pour avoir assassiné un militaire FARDC et le jetter dans un trou de plus de 15 mètres dernière l’aéroport national de Bunia et un otage FARDC qui était entre les mains des ADF pendant plus d’une année.

Le dernier lot est composé de dix militaires FARDC dont un Colonel et un civil qui se dit chauffeur. 8 militaires sont poursuivis pour meurtre le 17 mars dernier des sujets chinois dans le territoire d’Irumu et vol de 4 lingots d’or. Les deux autres militaires FARDC transformés en ADF ont été arrêtés par l’armée ougandaise à Boga entrer d’inquiéter la paisible population.

Un acte qui doit interpeller tous les autres militaires FARDC qui doivent se caractériser par la discipline dans l’exercice de leur fonction, rapporte le lieutenant général Luboya N’kashama Johnny, Gouverneur militaire de l’Ituri.

“Mes très sincères félicitations aux commandants région, commandant provincial de la PNC, commandant de GR(Garde républicaine), à toute la justice militaire pour le travail abattu. Nous avons une très grande mission. Nous, en tant qu.appareil sécuritaire, nous devons montrer l’exemple. Ça nous fait très mal quand on voit qu’il y a aussi nos hommes qui créent l’insécurité. Mais ce n’est pas parce que ce sont nos hommes que nous allons commencer à nous cacher. Nous devons montrer l’exemple, en crémant l’abcès chez nous… Ces éléments indisciplinés des FARDC seront sévèrement punis. Nous allons dégager de l’armée tous les indisciplinés” rapporte-t-il.

Ces présumés criminels ont été arrêtés avec plusieurs effets dont les armes avec des chargeurs garnis, une pirogue motorisée, des motos, des machettes, des grenades, des effets militaires et ménagers et autres. Ils sont mis à la disposition du parquet militaire qui va poursuivre avec l’instruction de leurs dossiers en attendant leur sort.

Rédaction


Partager l'actualité

Laisser un commentaire