Ituri : 60 écoles et 38 centres de santé dans les viseurs du programme de 145 territoires

Partager l'actualité

Soixante (60) écoles et trente-huit (38) centres de santé seront construits en Ituri dans le cadre du programme de développement de 145 territoires de la RDC, a annoncé le jeudi 29 septembre, Jacques Kibala, directeur financier et technique de la Fondation Amani Maendeleo qui va exécuter les travaux au sortir d’une audience avec le lieutenant-général Johnny Luboya, gouverneur militaire de l’Ituri.

A l’en croire, le programme de développement de 145 territoires initié par le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo entre dans sa phase “décisive active”, à savoir quatre (4) centres de santé et quatre (4) écoles modernes seront construits et remis à la communauté du territoire de Mambasa dans 6 mois.

Il a, par la même occasion, précisé que ces travaux ont été lancés le 27 septembre 2022 par l’administrateur du territoire de Mambasa ajoutant que c’est un projet qui confirme la concrétisation de la promesse du gouverneur militaire de l’Ituri à la population locale lors de sa mission d’itinérance.

” J’appelle la population à faire confiance au Commandant Suprême des Forces Armées et de la police qui milite pour la paix et le développement de l’Ituri”, a déclaré Jacques Kibala, directeur financier et technique de la Fondation Amani Maendeleo.

De sa part, Michel Amuli Ramazani, le chef d’antenne du Bureau Central de Coordination ( BCCO) en Ituri, a rassuré la population de la “détermination” du gouvernement congolais à matérialiser ce vaste projet, soulignant que 60 écoles et 38 centres de santé sont concernés dans un premier temps par ce programme pour un financement de 50 millions de dollars américains.

Il a par ailleurs révélé la construction de 1.222 kilomètres de routes, 109 forages, des résidences des territoires et des micro-centrales.

Signalons que le programme de 145 territoires mis en place par le gouvernement Congolais vise le développement des entités décentralisées sur l’ensemble du territoire national.

Freddy Upar


Partager l'actualité

Laisser un commentaire