Ituri : “C’est le retard du P-DDRCS qui a occasionné les dérapages des éléments FPIC” (Kabulabo Nyamabo)

Partager l'actualité

Kabulabo Nyamabo, porte-parole de la milice Front Patriotique et Intégrationiste du Congo (FPIC), justifie plusieurs dérapages constatés dans le rang des éléments de cette milice par le retard du programme DDRC-S qui devait, selon lui, les prendre en charge avant leur désarmement.

Il l’a dit le jeudi 18 août, premier jour du dialogue initié par le gouvernement provincial en collaboration avec la MONUSCO pour évaluer la situation sécuritaire en Ituri, quatre mois après la signature du cessez-le-feu par ce groupe armé.

Il appelle par ailleurs le gouvernement à considérer les revendications qu’ils ont exprimées dans leur cahier de charge.

“Nos éléments érigeaient des barrières par-ci, par-là soit disant qu’ils sont des cantonniers mais dans peu de jours, cela doit finir. C’est le retard du programme DDRC-S qui a causé tout cela. Au gouvernement, de respecter notre cahier de charge pour que la FPIC cesse de faire les dérapages”, a t-il dit au cours d’une interview accordée à Bunia-info24.com, le jeudi 18 août 2022.

Par ailleurs, le porte-parole du FPIC promet une collaboration avec les FARDC et de conscientiser ses éléments incontrôlés pour la paix dans la province de l’Ituri.

Signalons que ce groupe armé jadis actif dans le territoire d’Irumu, est signataire de l’acte d’engagement unilatéral pour la cessation des hostilités depuis plus de 3 mois maintenant et reste précantonné à Komanda, chef-lieu de la chefferie des Basili.

Samuel Atido


Partager l'actualité

Laisser un commentaire