Ituri : Comment devenir des communicateurs sociaux pour la paix, la sécurité et le développement au centre d’une formation des jeunes à Bunia

Dans le cadre de l’exécution du projet Tufahulu Pamoja, des jeunes issus de plusieurs mouvements et associations de l’Ituri ont pris part ce mardi, 03 mai en ville de Bunia à une formation axée essentiellement sur le thème, comment devenir des communicateurs sociaux pour la paix, sécurité et développement, mais aussi sur la vulgarisation de la proposition de loi électorale établie par les jeunes, en faveur des jeunes, femmes et personnes vivant avec handicap.

Au cours de cette formation, l’accent a été mis sur la participation des jeunes à la consolidation de la paix et de la sécurité en Ituri pour ainsi booster le développement de cette province.

Sur le plan électoral, des propositions nettes ont été formulées par ces jeunes de l’Ituri, pour qu’il y ait la participation active des jeunes, des femmes et des personnes vivant avec handicap dans les législatures prochaines.

Des propositions sur la révision des articles 3, 13, 35, 47 et autres ont été mises en exergue pour que cette fois-ci, des jeunes, femmes et des personnes vivant avec handicap soient représentés et se retrouvent dans les instances de la prise des décisions.

À la fin de cet atelier de formation réunissant des jeunes des organisations, mouvements et associations de plusieurs structures des jeunes réunis dans le cadre du Projet Tufahulu Pamoja dans la ville de Bunia, 5 grandes recommandations ont été portées au parlement de la RDC (chambre basse et haute), mais aussi à la commission PAJ.

Parmi ces recommandations, on retient :

1. Que la liste soit établie en tenant compte de la représentation paritaire femme-jeune et personne vivant avec handicap, faute d’irrecevabilité ;

2. Le rejet des cumuls des mandats et l’introduction du Genre et les jeunes dans la composition des deux suppléants du candidat titulaire ;

3. La suppression du seuil électoral, à défaut la ramener dans les circonscriptions électorales pour maintenir le système électoral de la proportionnelle qui paraît favorable aux jeunes. Pour ne citer que ceux-là.

Rappelons que cette séance de remise à niveau des jeunes à eu lieu dans la salle des réunions de la Fédération des entreprises du Congo (FEC) de l’Ituri où plusieurs jeunes ont pris part.

Rédaction

1 Commentaire

  1. Katusabe Kalongo Héritier

    C’est une bonne organisation vraiment ça doit éveiller les niveaux des connaissances des jeunes Iturien(e)s pour quoi pas Congo tout entier en

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.