Ituri : Des barrières érigées par des militaires FARDC inquiètent les chauffeurs sur l’axe Bunia-Mahagi

Partager l'actualité

Au moins septante (70) barrières sont érigées à ce jour par des militaires des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) sur la RN 27, axe Bunia-Mahagi.

De Bunia jusqu’à la limite entre les territoires de Djugu et Mahagi, des milliers de francs congolais sont perçus par les militaires FARDC auprès des usagers avant tout passage, confirme un chauffeur d’une voiture sous couvert d’anonymat.

“Je quitte Bunia pour Mahagi. Il faut que je prépare au minimum cent cinquante mille francs congolais (150.000FC) car à chaque barrière instaurée par les FARDC, je dois obligatoirement payé deux mille francs”, a t-il dit dans un entretien avec Bunia-info24.com.

Ce dernier indique que dès qu’ils atteignent le territoire de Mahagi, les chauffeurs ne sont pas inquiétés car, il n’y a pas de barrières illégales.

“Dès que vous êtes à Mahagi, aucun problème ne se pose. Là, les militaires semblent être disciplinés par rapport à ceux de Djugu”, a t-il témoigné.

La rédaction de Bunia-info24.com n’a pas encore obtenu une quelconque réaction des autorités étatiques moins encore celles du porte-parole de l’armée quant à ce.

Signalons cependant que depuis plusieurs mois, des accusations sur la perception illégale de fonds sur ce tronçon routier par certains militaires FARDC sont enregistrées. Dès lors, les responsables de l’armée en Ituri n’ont jamais affirmé ni infirmé cette nouvelle qui inquiète des milliers de chauffeurs qui fréquentent ce tronçon routier.

Magloire Kakule


Partager l'actualité

Laisser un commentaire