Logo Bunia info24

Ituri : Des jeunes gens sont kidnappés et torturés par des miliciens FPIC pour avoir “dragué les mêmes filles” à Komanda (témoignage)

Plusieurs cas de disparitions des jeunes garçons sont signalés à ce jour au centre de négoce de Komanda dans le territoire d’Irumu (Ituri), depuis l’arrivée de la milice “Chini Ya Kilima” (FPIC) dans cette région.

D’après des sources concordantes, des jeunes gens sont torturés et emportés par des miliciens lorsqu’ils tombent amoureux d’une même fille. Un homme et un officier de la police restent introuvables à ce jour. Ils sont soupçonnés d’être kidnappés par des miliciens FPIC pour avoir dragué des même filles. Ces cas s’ajoutent à la disparition d’un un chauffeur d’une organisation chrétienne en 2022 et dont on est sans nouvelles jusqu’aujourd’hui.

Certains jeunes disent aussi être victimes de menaces d’arrestation par des miliciens FPIC. Ils commencent à quitter le centre de négoce de Komanda craignant pour leurs sécurités.

“J’étais ami d’une fille, on a vécu avec elle dans le même quartier. Je la considère comme une sœur mais un jour, elle est venue me saluer. Je riais avec elle et subitement, ces miliciens sont arrivés et voulaient me prendre pour aller dans leur camp au motif que j’ai couché avec elle. Ils sont venus me chercher la nuit mais j’ai eu la vie sauve parce que j’avais fui et j’ai tout laissé à Komanda. Suis commerçant”, a déclaré une victime interrogée depuis son lieu de cachette.

Une autre victime interrogée par la rédaction de Bunia-info24.com, indique qu’il comptait même intégrer un groupe armée à cause de cette situation pour venger ces menaces. Il demande aux autorités de se pencher sur cette situation avant que les pires n’arrivent au centre de komanda à cause des filles que ces miliciens s’approprient.

“Même les couples sont victimes.
Si vous vous disputez avec votre femme et que ces gens vous écoutent car ils sont éparpillés dans des quartiers, ils viennent vous prendre et aller avec vous dans une destination inconnue. Et là, les gens ne rentrent pas. On ne sait pas leurs sorts vraiment”, a t-il fait savoir.

Il sied de signaler que les miliciens de la FPIC sont éparpillés au centre de Komanda en attente du programme P-DDRCS pour leurs désarmements.

Rédaction

Partager

Laisser un commentaire