Ituri-Djugu : 2 chinois libérés par les FARDC après avoir passé une journée en captivité de la milice CODECO

Partager l'actualité

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) disent avoir libéré deux (2) exploitants miniers chinois qui avaient été kidnappés le jeudi 11 août 2022 au niveau du site minier de Bwanga, situé dans le groupement Wazabo en secteur des Banyali Kilo.

Selon le porte-parole de l’armée en Ituri, cette libération est le résultat d’une contre-attaque des FARDC menée ce vendredi, 12 août 2022 sur les éléments de la faction “Bon Temple” de la milice CODECO.

“Pour le moment, les deux chinois libérés par les Forces Armées sont sous la haute protection des FARDC dans cette zone”, a déclaré le lieutenant Jules Ngongo, porte-parole des FARDC en Ituri.

Il ajoute que lors de cette opération menée par les Forces Armées dans le territoire de Djugu, plusieurs miliciens CODECO qui avaient réussi à tuer trois (3) travailleurs dont des sujets chinois ont été capturés par l’armée loyaliste. Occasion pour lui d’appeler cette milice au respect de l’acte d’engagement unilatéral de cessation des hostilités.

“Nous réitérons encore le message du gouverneur militaire à tous les groupes armés qui ont accepté la main tendue du chef de l’État, Président de la République, pour passer au Programme DDRC-S et préparer les consultations de Nairobi 2 au bon sens, de demeurer dans leur acte d’engagement de cesser avec toutes les attaques sporadiques sur nos positions et sur la paisible population. C’est en respectant leurs actes que l’Ituri sera pacifiée”, a t-il fait savoir.

Par ailleurs, le lieutenant Jules Ngongo prévient le groupe armé CODECO sur la détermination de l’armée à imposer la paix en cas de violation de l’acte d’engagement unilatéral de cessation des hostilités.

Signalons que les attaques de la milice CODECO ont été signalées au début de la semaine en territoire de Djugu causant des dégâts humains et matériels en plus des incendies des maisons.

Joël Heri Budjo


Partager l'actualité

Laisser un commentaire