Ituri-Djugu : L’encadrement des jeunes à haut risque à travers l’agriculture parmi les priorités du salon Agripeace (Me Guershom Pilo Dramani)

Partager l'actualité

Ce mercredi, 03 août 2022 est la deuxième journée de la poursuite des assises Agripeace à Kpandroma dans le territoire de Djugu. De 4 thématiques exploitées, l’organisation El Gibbor Global Business veut amener les différentes couches éthnolinguistiques à se mettre ensemble à travers l’agriculture mais aussi à réussir à nourrir l’ensemble de l’Ituri et toute la RDC en même temps que les productions agricoles doivent répondre à d’autres besoins essentiels.

Selon Maître Dramani Pilo, qui a présenté la vision 2026 de l’ASBL El Gibbor Global Business, la réussite de ce projet passe par quelques innovations notamment
l’encadrement des jeunes à haut risque qui, au lieu de créer le chao, doivent plutôt produire et investir leurs énergies dans l’agriculture à travers les coopératives à organiser. Il sera aussi question de connecter des coopératives paysannes pour bénéficier des investissements et cela passe aussi par l’organisation d’autres salons pour le plaidoyer auprès des partenaires. La série de ces salons seront organisés à Mahagi et Irumu pour être beaucoup plus pratiques par rapport au 1er salon, rapporte-t-il.

Le besoin d’amélioration des productions agricoles qui se fait sentir dans le territoire de Djugu voire partout en Ituri pour une amélioration de la sécurité alimentaire estiment les agriculteurs qui prennent part à ces assises.

Quant aux Chefs coutumiers, détenteurs de pouvoir terrien, ils restent déterminés à disponibiliser les terres de la manière efficiente pour épanouir l’agriculture, a expliqué Joël Mande, Représentant du conseil de chefs coutumiers de l’Ituri.

Les consultants qui ont exposé sur les potentialités et possibilités d’éliminer la faim, booster le développement et faciliter la cohésion ont insisté sur la prise de conscience des participants à rendre le territoire de Djugu son prestige d’antant, celui du grenier agricole de la province de l’Ituri.

Avec ses terres arables, son climat et ses plus de 150.000 agriculteurs, le territoire de Djugu présente un atout majeur pour le développement intégral.

Rédaction/Cellcom Agripeace


Partager l'actualité

Laisser un commentaire