Ituri-Djugu : Ouverture de la conférence intracommunautaire Bhale à Rethy-Kpandroma

Partager l'actualité

L’administrateur militaire du territoire de Djugu, situé dans la province de l’Ituri, a lancé le mercredi 1er Juin 2022 à Rethy-Kpandroma, la conférence intracommunautaire de la communauté Bhale (Lendu) sur la transformation de la potentielle en richesse.

Pendant le lancement de ces activités, le colonel Asamba Jean-Ladis, administrateur militaire du territoire de Djugu, a appelé les filles et fils de cette communauté à enterrer la hache de la guerre pour privilégier le retour de la paix dans leur territoire.

“Dans ce forum, l’objectif global et de contribuer à l’élaboration et la validation des plans stratégiques pour la sécurisation, stabilisation et développement des potentialités économiques intégrales en mettant l’homme Lendu au centre des enjeux actuels dans des entités Bhale”, a t-il dit.

L’administrateur du territoire de Djugu sollicite cependant une participation active et sans hypocrisie des parties prenantes à cette conférence pour trouver solution à l’insécurité qui est encore visible en territoire de Djugu.

“A cet effet, la participation sincère et active de tous les participants est souhaitée. Il est pour moi l’occasion de réveiller la conscience de tout un chacun, fille et fils de la communauté Lendu, d’enterrer la hanche de la guerre, de cultiver la paix pour le développement et la cohésion sociale de toutes les communautés vivant dans le territoire de Djugu. Sans la paix, il nous sera difficile d’atteindre notre fin final recherché”, a t-il conclut.

Notons que cette conférence intracommunautaire qui s’est ouverte le mercredi 1er juin 2022, se clôturera le samedi 04 juin prochain à Rethy-Kpandroma.

Ce genre d’activités ont organisées il y a quelques mois, par la communauté Bira dans le territoire d’Irumu. Cela s’était soldé par la cessation des hostilités et la signature d’un cessez-le-feu unilatéral par les miliciens du Front Patriotique et Intégrationiste du Congo (FPIC) qui ont adhéré au processus de paix.

Joël Heri Budjo


Partager l'actualité

Laisser un commentaire