Ituri-Djugu : Une attaque de miliciens CODECO fait 8 morts et des blessés en chefferie des Mambisa (Bilan Provisoire)

Partager l'actualité

Les miliciens de la Coopérative pour le Développement du Congo (CODECO) venus de Mbau, ont signé une incursion tôt le matin de ce mardi 16 août 2022 au village Waya, situé dans le groupement Bandinga dans la chefferie des Mambisa en territoire de Djugu (Ituri).

L’information a été livrée à Bunia-info24.com par le chef de ce groupement qui avance un bilan provisoire de huit (8) personnes tuées et deux (2) autres blessés par ces miliciens.

Il ajoute que plusieurs biens de la population ont été emportés par ces miliciens sur leur passage. C’est grâce à l’intervention des militaires FARDC quelques minutes plus tard que ces miliciens ont été repoussés, précise t-il.

“Ces miliciens sont arrivés très tôt matin au village Waya, groupement Bandinga dans la chefferie des Mambisa. Ils ont d’abord tué les civils et blessé d’autres. Présentement, nous avons 8 corps et 2 blessés mais le bilan reste provisoire car les fouilles continuent. Parmi les victimes, nous trouvons des femmes et hommes exécutés les uns par machette et armes en feu” a t-il indiqué dans un entretien téléphonique avec un reporter de Bunia-info24.com.

Tout en précisant que ces miliciens ont détruit plusieurs matériels des travaux d’orpaillage retrouvés sur place après avoir récupéré les matières précieuses, le chef du groupement Bandinga affirme que les habitants de cette région sont en débandade. Il appelle les autorités militaires à renforcer l’effectif des militaires dans la zone afin de faciliter la circulation de personnes et leurs biens.

Signalons que les miliciens de la CODECO, bien que signataires d’un acte d’engagement unilatéral de cessation des hostilités, ont multiplié les attaques meurtrières dans les zones minières du territoire de Djugu. Situation qui a obligé de milliers de personnes à se déplacer pour vivre soient dans des familles d’accueil, soient dans des sites des déplacés.

Bruno Akilisende


Partager l'actualité

Laisser un commentaire