Logo Bunia info24

Ituri : En plein état de siège, le chef de l’État nomme des civils à la tête des communes, villes et territoires

Dans une ordonnance, le Président de la République Démocratique du Congo (RDC) a nommé dans la nuit du vendredi 25 novembre 2022 les nouveaux dirigeants dans les communes, villes et territoires à travers les provinces de la RDC.

La lecture de cette ordonnance signée par Félix Antoine tshisekedi s’est faite tard dans la soirée sur la Radio télévision nationale congolaise (RTNC).

Curieusement, en province de l’Ituri, les nouveaux dirigeants ont été nommés alors que la province est encore sous Etat de siège depuis plus d’une année maintenant.

Il s’agit notamment du maire et son adjoint, des bourgmestres ainsi que leurs adjoints, des administrateurs de territoires et leurs assistants.

De la liste des nominés, certains cadres du parti politique union pour la démocratie et le progrès social (UDPS en sigle) ont été promus par le Président Félix Tshisekedi Tshilombo.

Pour la gestion de la ville de Bunia, chef-lieu de la province de l’Ituri, le chef de l’état a placé sa confiance dans Séverin Tshedya Dheja, ancien président fédéral (UDPS, ituri) et Kako Kamungu Luc son adjoint.

Maitre Ishara Fala Prince, un autre cadre de ce parti politique de la league des jeunes de l’udps est nommé bourgmestre de la commune de Mbunya et Alice Mutumi Gemima son adjoint.

Lonjiringa Ivon Jérémie, président sectionnaire de l’UDPS de la commune de Shari, est nommé à la tête de la commune de Nyakasanza avec comme adjoint Dedonga Bamaraki.

Dans la commune de shari, le chef de l’état a plutôt porté son choix sur Badibanga Wa Badibanga Bosco avec comme adjoint Sinyaye Uzele.

A l’intérieur de la province dans les territoires, le président de la République démocratique du Congo Félix Antoine Tshisekedi a également nommé des nouvelles autorités pour la gestion des territoires.

La différence est que , même les femmes ont gagné la confiance du chef de l’état dans la province de l’Ituri et ont été promues.

Au nord dans le Territoire d’Aru c’est Madame Mathilde Asaka, Monsieur Robert Adama et Apamba Sabote nommés respectivement administrateur de territoire , administrateur assistant en charge des questions politiques et administratives et administrateur de territoire assistant en charge de l’économie et finances.

A Mahagi, Madame Nyirumbe Espérance a été nommée administrateur de territoire , Joseph Mapamboli, Gaspard Hodari Bin Lipamba, respectivement administrateur de territoire assistant en charge des questions administratives et politiques et administrateur de territoire assistant en charge de l’économie et finances.

Dans le Territoire de Djugu, monsieur Joseph Dino Ndesha sera le nouveau administrateur de territoire et sera assisté par François Lori Ngakpa comme administrateur de territoire en charge des questions politiques et administratives et monsieur Faustin Lokana Bodjo administrateur de territoire assistant en charge de l’économie et finances.

Au sud de la ville de Bunia, dans le Territoire d’Irumu, c’est plutôt Ezau Mbadhu Bangobi qui est nommé administrateur de territoire , Madame Desange Mugisa administrateur de territoire assistant en charge des questions politiques et administratives et Jean Kiteba Kabonge administrateur de territoire assistant en charge de l’économie et finances.

À Mambasa pour terminer, c’est madame Kambonesa Marie Merveille qui a été choisie comme administrateur de territoire, Dieudonné Mutembezi Kibite administrateur de territoire assistant en charge des questions politiques et administratives et Monsieur Roger Bachulu administrateur de territoire assistant en charge de l’économie et finances.

Quel sort la République réserve aux anciens dirigeants ?

Avant l’avènement de l’état de siège, une mesure exceptionnelle qui a été mise en place par le chef de l’état Félix Antoine tshisedi, la province de l’ituri était diriger par de civils.

De l’exécutif provincial aux territoires, ville et communes, l’administrateur, Maire et bourgmestre civils ont été tous remplacés par des militaires et policiers.

Ces derniers qui espéraient revenir au pouvoir après l’état de siège auront tout simplement leurs yeux pour constater le changement apporté par le Président de la République.

Signalons que les nouveaux dirigeants nommés vont entrer en fonction après l’état de siège qui est en vigueur depuis le mois de mai 2021.

Joël Heri Budjo

Partager

Laisser un commentaire