Ituri : Face à la non représentativité des jeunes au comité du P-DDRCS, un acteur politique exige “l’annulation” de l’arrêté et “la démission” du coordonnateur national

Partager l'actualité

L’acteur politique Olivier Kosi Katanabo, coordonnateur provincial adjoint chargé des relations avec les organisations politiques et la société civile au sein de la Jeunesse de Ensemble pour la République exprime son indignation et son inquiétude après la récente nomination des animateurs du programme de Désarmement, Démobilisation, Relèvement Communautaire et Stabilisation (P-DDRCS) en Ituri où les jeunes sont oubliés au détriment de certains anciens politiciens et agents de l’État.

D’après ce jeune acteur politique, l’implication des jeunes au P_DDRCS pourra faciliter le déroulement de se programme sur terrain.

“Nous sommes préoccupés par ce traitement dégradant, déshonorant la jeunesse iturienne occupant les instances de prise de décision en RD. Congo. Comment expliquer dans une province où le chômage des jeunes est au centre de la multiplicité des groupes armés et dans la nomination, aucun jeunes ? Pensez-vous vraiment cela peut passer sans l’implication direct de cette couche ?” s’est-il interrogé.

A lui de poursuivre : “la résolution 2250 des Nations unies met l’accent sur la participation des Jeunes dans les processus de paix et sécurité mais aussi la reconnaissance des jeunes aux instances de prise de décisions. Mais là, nous sommes déçus par cette discrimination de la part du Coordonnateur du P-DDRCS vis a vis de la jeunesse”.

Par ailleurs, cet acteur politique appelle à la surséance de la mesure précédente et la nomination en nouveau d’un comité qui va impliquer les jeunes au sein du P-DDRCS.

“Nous lui demandons de surseoir sa décision et de revoir sa liste. Dans le cas contraire, c’est sa démission qui nous soulagerait. La province de l’Ituri a déjà un problème qu’elle gère et nous ne voulons pas en ajouter un autre. L’implication du chef de l’État s’avère indispensable dans cette situation pour la réussite de sa vision qui est de voir l’Ituri retrouver la paix longtemps recherchée”, a t-il dit.

Rappelons qu’il y a de cela une semaine, le coordonnateur du P-DDRCS avait nommé les nouveaux membres qui devront exécuter ce projet en Province de l’Ituri, nomination qui ne semble pas satisfaire plusieurs leaders des mouvements des jeunes.

Rédaction


Partager l'actualité

Laisser un commentaire