Ituri/Football Féminin : Le FCF B52 réclame la prise en charge de ses joueuses blessées contre Tosepela par la Ligue du Football Féminin

Partager l'actualité

Le Football Club Féminin (FCF) B52 d’Ariwara (Aru) déclare avoir été forcé par la Ligue Provinciale du Football Féminin de l’Ituri (LPFFI) à jouer le match amical contre le FCF Tosepela le dimanche 12 juin, au cours duquel plusieurs de ses joueuses se sont blessées à quelques jours du démarrage de la Coupe du Congo dame.

L’équipe d’Ariwara-Centre dénonce, en effet, la menace des responsables de la Ligue Provinciale du Football Féminin de l’Ituri (LPFFI) à son encontre, de payer une somme de deux cent cinquante dollars américains (250$) au cas où l’équipe refusait de jouer ce match perdu sur le score d’un but à zéro (1-0) face au FCF Tosepela suite à l’unique réalisation de Justine Bousou sur penalty à la 92ème minute.

Selon le communiqué de l’infirmerie du club, il y a eu au moins six (6) blessés dans l’effectif de l’équipe au cours de ce match dont le cas de la joueuse Sharufa qui a connu un ligament croisé et la chute d’épaule de la joueuse Furaha ; des blessures qui sèment d’énormes doutes au sein du club pour sa toute première participation à la phase finale de la Coupe du Congo du Football Féminin.

Cette équipe qui remet la responsabilité de tous ces dégâts à la Ligue Provinciale du Football Féminin de l’Itur, exige la prise en charge de ses joueuses blessées lors de cette rencontre amicale disputée au stade Amani de Bunia, chef-lieu de la province de l’Ituri.

Jusque là, la rédaction sportive de Bunia-info24.com n’a pas encore eu les réactions de la présidente de la Ligue Provinciale du Football Féminin de l’Ituri par rapport à ces accusations et demandes.

Signalons qu’à part les joueuses blessées le dimanche 12 juin, cinq (5) autres joueuses de B52 n’ont pas effectué le déplacement de la ville de Bunia à cause de maladie, hormis la joueuse Kirikou qui a perdu son père biologique à Aru.

Van Olivier


Partager l'actualité

Laisser un commentaire