Logo Bunia info24

Ituri-Irumu : Journée ville morte non respectée à Komanda

La coordination de la société civile a décrété, dès ce mercredi, 18 janvier une série des journées ville morte pour 3 jours, soit de ce mercredi au vendredi, 21 janvier prochain. Une décision foulée aux pieds par les opérateurs économiques de centre de négoce de Komanda, à plus ou moins 75 kilomètres de la ville de Bunia dans le territoire d’Irumu.

Ce mercredi, première journée ville morte n’a pas été respectée par les opérateurs économiques du centre commercial de Komand, chef-lieu de la chefferie de basili dans le territoire d’Irumu où toutes les activités ont fonctionné normalement. Boutiques, marchés, officines, services ont ouvert normalement leurs portes.

Interrogé par le correspondant de bunia-infors24.com dans la zone, Gustave Kakani, President de la société civile de Komanda regrette le non respect de cette mesure par les opérateurs économiques de cette entité.

“Ce n’est pas pour rien que la société civile a décrété ces trois journées ville morte. La population devrait respecter cette décision parceque c’est pour son intérêt. C’est nous qui sommes victimes alors il faut respecter cette décision de la société civile” s’est-il plaint.

Il demande à la population de chaque fois respecter le mot d’ordre de leur représentant qui est la société civile pour se donner la valeur car la journée ville morte reste la seule action pour mettre des pressions aux autorités afin de restaurer la paix sur toute l’étendue de la province de l’Ituri, poursuit-il.

Il sied de signaler que trois journées ville morte ont été décrétées par la société civile de la province de l’Ituri pour décrier l’insecurité dans plusieurs entités de cette province et compatir avec les familles qui ont perdues les leurs.

Prince Syaghenda

Partager

3 thoughts on “Ituri-Irumu : Journée ville morte non respectée à Komanda

  1. L’initiative de la société civile de l’ituri devrait aller trop loin jusqu’à attamer le processus électoral du président d’autant plus qu’il n’était à mesure de sécuriser sa population y compris aussi les députés nationaux qui ont abandonné la base.

    Il est encore temps pour que le président de la République s’engage pour mettre fin à ces tueries macabre où les personnes sont égorgées comme si les autorités n’existent pas.

    Le Président de la République est trahi par les autorités de l’état de siège qui n’étaient pas à la hauteur de leur tâches.

  2. Le président de la société civile a raison c’est la seule façon par laquelle le gouvernement va prendre au sérieux les doléances de la communauté et des mesures appropriés pour la sécurité. D’où ces commerçants qui ne veulent pas écouter seront demain les premiers à crier, qu’on nous a tué, il ya l’insécurité etc. Donc je pense que la société civile doit continuer à initier ces genres d’actions régulièrement pour arriver à mettre fin à la violence que nous vivons en Ituri.

  3. Le président de la société civile a raison c’est la seule façon par laquelle le gouvernement va prendre au sérieux le doléances de la communauté. D’où ces commerçants ne veulent pas écouter viendront demain pour crier, qu’on nous tue etc.

Laisser un commentaire