Ituri-Irumu : Le cacao volé aux champs vendu moins cher à Mungamba (Chef du village)

Partager l'actualité

Les acheteurs de cacao sont accusés d’envoyer des voleurs dans des champs des habitants ayant pris fuite du village Mungamba et environs à cause de l’insécurité, pour exploiter les champs abandonnés et vendre le cacao s’y trouvant en moins cher.

Dans une interview accordée à Bunia-info24.com, l’après-midi de ce jeudi 15 septembre 2022, Marc Bongou Longele, chef de localité de Mungamba qui confirme la nouvelle, indique que ce comportement provoque à nouveau, l’insécurité dans ce village par des personnes de mauvaise fois.

“Nous avons beaucoup de cas de vols et ces cas sont occasionnés par les acheteurs de cacao qui envoient ces voleurs aux champs et dans d’autres routes agricoles. Moi étant que chef, j’informe toute ma population que cette pratique d’achat de cacao cesse dès aujourd’hui”, a-t-il dit au correspondant de Bunia-info24.com dans cette région.

Cette pratique est pourtant découragée par le chef du village Mungamba qui fixe le lieu d’approvisionnement de cacao.

“Ces acheteurs qui se promènent avec des balances, je ne veux plus les voir dans mon entité. Qu’ils entrent dans des dépôts et non aller attendre les gens dans des champs et dans des routes de dessertes agricoles”, a-t-il ajouté.

Cependant, il indique que ces personnes de mauvaise fois effrayent les cultivateurs qui veulent se rendre dans leurs champs, en se faisant passer pour les terroristes ADF.

Plusieurs cultivateurs interrogés quant à ce, disent avoir été des victimes de ces voleurs dans leurs propres champs. Ils appellent ainsi les services de sécurité, à prendre des mesures pour lutter contre cette situation qui risque de créer une nouvelle forme de l’insécurité à part celle provoquée par les rebelles ADF Nalu.

Rappelons que plusieurs cultivateurs ont déjà abandonné leurs champs à Mungamba et environs suite à la persistance de l’insécurité dans leurs entités situées en chefferie des Walese Vonkutu.

Rédaction


Partager l'actualité

Laisser un commentaire