Ituri : La Province retient-elle encore l’attention des dirigeants politiques ? (Jean-Marie Nyolo)

Partager l'actualité

Dans une réflexion largement partagée dans les réseaux sociaux le mardi 15 novembre 2022, le ministre provincial de l’environnement en veilleuse Jean Marie Nyolo se préoccupe du sort de la province de l’Ituri où il constate avec regret l’indifférence des hommes politiques Ituriens qui ne prennent pas au sérieux les questions vitales de leur province.

D’où, son questionnement :

“Devons-nous espérer que les Députés et Sénateurs Ituriens qui ont le levier pour changer le cours de l’histoire positivement ou négativement soient conscients de leur mission budgétaire ?, car ajoute-t-il l’Iturien n’est plus naïf, il les jugera à mi-décembre quand le budget sensé tout prendre en compte sera adopté” déclare-t-il.

Du côté du gouvernement civil en veilleuse, une lettre datée du 01 novembre 2022 avait déjà été envoyée aux deux chambres du parlement et qui présente les besoins de l’Ituri à intégrer dans le budget 2023, une initiative de Jean Bamanisa Saidi l’ancien gouverneur de la province de l’Ituri.

Pour Nyolo, les efforts ne doivent pas provenir d’une seule personne à savoir Jean Bamanisa qui, malgré qu’il est incompris par ses propres frères politiciens, il continue à se battre pour arracher la part qui revient à l’Ituri. Il en veut pour preuve, le document stratégique du RRC&D où il s’est battu aux côtés de ses anciens collègues du Nord et Sud Kivu en vue de la mise en œuvre de ce programme.

Un document stratégique avait même déjà été rédigé. Ledit document qui subdivise les actions du processus dénommée ensuite P-DDRC-S en 4 interventions notamment le diagnostic des dynamiques sécuritaires et leur impact sur la paix et le développement, l’approche d’interventions multisectorielles pour la cohésion sociale, la restauration de l’autorité de l’État, le renforcement du secteur de la sécurité et de la protection civile, la réintégration socioéconomique et le relèvement communautaire et développement ainsi que le plaidoyer à mener pour la mobilisation des ressources et alignements des efforts des parties engagées dans ce processus.

Jean-Marie Nyolo interpelle ainsi les acteurs politiques Ituriens à s’engager dans la bataille gagnant-gagnant pour obtenir des différents programmes du gouvernement national, les dividendes qui répondent aux différents besoins de l’Ituri que ça soit après l’État de Siège, le dialogue de Nairobi à venir et le programme de développement de 145 territoires.

Rédaction


Partager l'actualité

Laisser un commentaire