Ituri : La société civile sollicite le relèvement des militaires « habitués » aux rebelles sur les fronts

Après un nouveau carnage ayant coûté la vie à une cinquantaine de civils, le dimanche 08 mai au Camp Blanquette dans la chefferie des Banyali Kilo en territoire de Djugu, la société civile de l’Ituri sollicite le relèvement et le remplacement immédiats des militaires engagés sur différents fronts en Ituri qui ont, selon cette structure, montré leur limite à combattre les ennemis de la paix.

Dans une interview accordée à Bunia-info24.com le lundi 09 mai 2022, son coordonnateur, Dieudonné Losa, a estimé que ces militaires sont « fatigués » et ne peuvent pas encore combattre l’ennemi comme il faut, d’où il sollicite une nouvelle unité pour faire face aux massacres de civils dans la province de l’Ituri.

« Les militaires qui sont ici en Ituri, on doit les remplacer. Ils sont fatigués aussi avec la guerre. Ils ont fait plus de trois ans sur place tous les jours devant les groupes armés et sont habitués avec eux. Tant qu’on ne va pas les remplacer, ce qu’on veut maintenir l’Ituri dans cette situation », a t-il dit.

Cet acteur de la société civile appelle par ailleurs les autorités à vite agir pour trouver des mécanismes de sécurisation de la population civile et contraindre l’ennemi à cesser ses barbaries qui ont déjà occasionné plusieurs morts en province de l’Ituri.

Signalons qu’au moins 15 personnes ont encore été tuées par des miliciens CODECO dans la matinée de ce mardi 10 mai 2022, au camp des déplacés de Loda situé près du centre commercial de Fataki dans le territoire de Djugu.

Rédaction

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.