Ituri : L’armée qualifie d’un “faux fuyant” la demande de la levée de l’état de siège exprimée par le G5-A

Partager l'actualité

Le porte-parole du secteur opérationnel des FARDC en province de l’Ituri qualifie d’un faux fuyant, la demande des communautés victimes des atrocités commises par les groupes armés réunies au sein de la structure dénommée G5 et alliés, sollicitant la levée de l’état de siège.

Pour le lieutenant Jules Ngongo Tshikudi, cette déclaration du G5-A exprime tout simplement un manque de maîtrise et de l’évolution de la situation sécuritaire actuelle où, selon lui, plusieurs approches sont mis en contribution pour un retour de la paix en Ituri.

“Je pense que les auteurs de ce point de presse ne maîtrisent pas l’évolution de la situation sécuritaire de la province de l’Ituri. D’ailleurs, leur déclaration est vraiment antipode avec la détermination et la pensée du chef de l’État, également en contradiction avec l’approche du commandant suprême des FARDC, Félix Tshisekedi Tshilombo, celle de restaurer la paix dans une approche globalisante”, a t-il dit à Bunia-info24.com.

Occasion pour lui d’appeler, au nom de l’intérêt de la République, cette structure qui regroupe les cinq communautés victimes à adhérer à la vision du chef de l’État et participer à la sensibilisation des groupes armés pour que la paix revienne finalement en Ituri.

Il sied de rappeler que dans un communiqué de presse du 22 août dernier, les G5-A avaient exhorté le chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi à lever sans délai, l’état de siège vu le changement des objectifs de ce régime par ses animateurs, changement qu’elles jugent “contraire” à la mission dévolue de cette administration spéciale.

Joël Heri Budjo


Partager l'actualité

Laisser un commentaire