Ituri : Le député national Raymond Tchedya demande au P-DDRC-S d’appuyer sur l’accélérateur

Partager l'actualité

Dans un point de presse tenu ce mardi, 26 juillet 2022 à Bunia, chef-lieu de la province de l’Ituri où il est en vacances parlementaires, le député national Raymond Tchedya Pataye demande au P-DDRC-S d’accélérer avec le processus de désarmement, démobilisation, relèvement communautaire et stabilisation.

Une façon pour le gouvernement central, selon lui, de profiter de cette bonne volonté des différents groupes armés qui ont adhéré au processus de paix en signant différents actes d’engagement de cessation d’hostilités.

“Effectivement il y a eu signature d’actes de cessez-le-feu et des hostilités par les différents groupes armés de l’Ituri, notamment la milice CODECO et le FPIC. C’est une avancée considérable à ce qui concerne la sécurisation de la province de l’Ituri et c’est vraiment à féliciter. Mais est-il que pour le moment, le P-DDRC-S traîne encore le pas. Il faudrait que le gouvernement central puisse profiter de cette bonne volonté des miliciens en donnant des moyens conséquents au P-DDRC-S pour qu’il y ait son lancement effectif, pour que cette paix tant recherchée en Ituri soit durable et définitive” précise-t-il.

Aux miliciens, cet élu de Djugu demande de respecter leurs actes d’engagement de cessation d’hostilités et de mettre la main sur les requalcitrants qui commettent encore des bavures.

“Nous encourageons les miliciens qui ont signé les actes de cessez-le-feu et nous les demandons de les respecter et de laisser la population vaguer librement à leurs occupations habituelles. Pendant ce moment crucial où ils ont accepté d’adhérer au processus de paix, qu’ils empêchent les requalcitrants de commettre encore des dégâts mais d’être patients” poursuit-t-il.

Signalons que ce retard de l’effectivité du P-DDRC-S crée de la part des réfractaires des tracasseries sur les routes nationales (RN4 et 27) et de desserte agricole, des incidents, des tueries et plusieurs autres bévues allant dans ce sens. D’où son effectivité est d’importance capitale.

Rédaction


Partager l'actualité

Laisser un commentaire