Ituri : Le G5-A décrète 15 jours de deuil pour réclamer la sécurité

Le G5-A vient de décréter ce jeudi 12 mai 2022, 15 journées ville mortes à dater du vendredi 13 mars 2022 pour réclamer le retour de la sécurité dans la province de l’Ituri.

Dans une déclaration faite ce jeudi 12 mai 2022 à la presse, ce groupe de pression qui condamne les massacres en répétition de civils dont les récents cas ont fait 15 morts au site des déplacés de Lodda et une cinquantaine de personnes au Camp Blanquette dans le secteur de Banyali Kilo en territoire de Djugu, promet de passer à la vitesse supérieure en décrétant l’incivisme fiscal et la délocalisation des camps des déplacés vers les sites officiels dont le camp de la MONUSCO pour faire attendre leur voix.

Du moins, les activités socio-économiques seront suspendues dès le vendredi hors mis les écoles, les hôpitaux et structures sanitaires, affirme le porte-parole du G5 et alliés.

Signalons que cette décision fait suite à une série de massacres dans deux endroits ayant coûté la vie à une soixantaine-dizaine de personnes dans le territoire de Djugu (Ituri).

Rédaction

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.