Logo Bunia info24

Ituri : Le Labo et le stock médical de l’HGR d’Aungba saccagés par des présumés miliciens CODECO

Des présumés éléments de la milice coopérative pour le développement du Congo (en sigle CODECO) ont attaqué l’hôpital général d’Aungba dans le territoire de Mahagi, le mercredi 21 décembre 2022.

De leur passage, ils ont copieusement saccagé le laboratoire de l’hopital et saboté les stocks de médicaments de cette structure sanitaire d’une importance capitale pour la population de la zone de santé d’Aungba et environs.

“Nous avons beaucoup perdu : des matériels de laboratoire, des médicaments et autres” explique le docteur Ponet Towaso.

Le médecin chef de zone renseigne à bunia-info24.com que des patients (enfants et hommes) ont quitté l’hôpital, femmes enceintes ont abandonné la maternité en courant.

Si certains cas d’urgence et d’opérations poursuivent le traitement à domicile, d’autres par contre se sont volatilisés dans la nature. Et à ce stade, il est difficile de connaître leur sort, renseigne-t-il.

“Nous avions 63 malades qui étaient au lit dont les accoucheuses, les femmes qui étaient à la maternité même des accouchées de cas de césarienne, ainsi que d’autres malades qui étaient opérés à l’hôpital et pour d’autres cas ont quitté l’hôpital”, a t-il poursuivi.

Avec tous les risques, le médecin chef de zone de santé d’Aungba plaide pour la sécurisation non seulement de ces personnes en fuite pour la suite de leurs traitements, mais aussi de la population locale.

“Même présentement, nous nous sentons en insécurité, ce que nous demandons au gouvernement, c’est de nous sécuriser. Ça fait 4 ans et ça devient un cycle d’insécurité à l’approche de la fin de l’année”, a conclu le chef de zone de santé d’Aungba.

Signalons que la situation sécuritaire reste instable dans cette partie du territoire de Mahagi depuis le début de la semaine où on signale des affrontements entre miliciens et forces armées de la République Démocratique du Congo.

Joël Heri Budjo

Partager

Laisser un commentaire