Ituri : Le parlement d’enfants brise le silence face au phénomène “enfant dans la rue”

Partager l'actualité

Le parlement d’enfants de l’Ituri appelle les parents déplacés à s’occuper de besoins vitaux de leurs enfants au lieu de les envoyer dans les rues de la ville de Bunia pour démander la nourriture afin de subvenir à leurs besoins vitaux.

Joseph Kikuni, président de cette structure de défense des droits des enfants qui regrette le fait que l’effectif des enfants déplacés ait augmenté dans les rues de Bunia, déclare avoir fait un constat selon lequel dans la plupart des familles des déplacés, ce sont les enfants qui nourrissent leurs parents alors que la responsabilité de nourrir la famille revient plutôt aux parents.

D’où, dans une interview nous accordée ce mercredi 06 juillet 2022, il a appelé les parents des enfants déplacés à la prise de conscience et à bien s’occuper de leurs devoirs de nourrir les enfants.

“Nous constatons que les parents rejettent leurs responsabilités sur les enfants, c’est maintenant les enfants qui nourrissent les parents. Même si vous êtes au site des déplacés, ça ne signifie pas que ce sont les enfants qui doivent nourrir la famille. Ce phénomène letiya miye 100 francs n’est pas bien et constitue un danger pour la province. Entant que parent, vous devez fournir beaucoup d’efforts pour encadrer ces enfants”, a t-il insisté.

Outre cet appel aux parents, le parlement d’enfants appelle également le maire de la ville de Bunia à venir en appui à ces enfants démunis dont l’éducation est bafoué à cause de l’insécurité qui sévit dans leurs régions de provenance.

Il sied de rappeler que plusieurs enfants déplacés abondent les rues de Bunia depuis 2017 après avoir fui les barbaries des groupes armés dans leurs régions de provenance. La plupart d’entre-eux évoquent les raisons liées à la malnutrition qui les poussent à se déverser dans la rue pour demander de vivres pour subvenir à leurs besoins vitaux.

Rédaction


Partager l'actualité

Laisser un commentaire