Ituri : “Les gens continuent à mourir, des marchandises pillées et des maisons incendiées”, s’inquiète l’évêque du diocèse de Bunia

Partager l'actualité

Monseigneur Dieudonné Uringi, évêque catholique du diocèse de Bunia, s’indigne de la multiplicité des attaques rebelles sur les civils à ce jour, en dépit des opérations menées par les troupes mutualisées et les FARDC dans la province de l’Ituri.

Il a exprimé son inquiétude au cours de son homélie à l’occasion de la messe de confirmation des chrétiens catholiques à la paroisse Bienheureuse Anuarite de Komanda, le mercredi 06 septembre 2022.

Tout en jugeant “inefficace” les résultats des opérations menées par les forces armées ougandaises sur le sol congolais, Monseigneur Dieudonné Uringi condamne la léthargie du gouvernement face à la tuerie des civils.

“Les gens continuent à mourir mais nous ne voyons pas la réaction des autorités. Qu’est-ce qu’ils font ? Ils disent quoi ? Ils sont la calmes et nous sommes abandonnés par nos autorités. Dans quel pays où tu verras les gens mourir et les autorités observent ? Un congolais ne peut pas faire des telles choses en Ouganda ou au Rwanda. Alors, pourquoi seulement ils viennent le faire ici chez-nous ?”, s’est-il interrogé.

A lui d’ajouter : “Des cacaos, des planches sont exportés par les étrangers sous nos yeux. Nous voyons des véhicules à Bunia, transportant des cacao des planches en destination de l’Ouganda. Nous devons avoir l’amour du pays parce que ces étrangers sont attirés par notre richesse”.

Le prélat catholique a par ailleurs exhorté la population à continuer de travailler en collaboration avec les autorités en leur donnant des informations pouvant leur permettre de bien travailler. Si elles vont négliger, dit t-il, “au moins vous aurez déjà accompli votre devoir et vous, continuez à prier pour la paix dans vos entités”.

Signalons que l’évêque catholique du diocèse de Bunia est arrivé à Komanda, le mercredi 06 septembre 2022, au moment où la majorité des chrétiens catholiques de la chefferie des Walese Vonkutu sont en déplacement dans cette entité suite à l’insécurité causée par les groupes armés dans leurs milieux d’origine.

Syaghenda Prince à Komanda


Partager l'actualité

Laisser un commentaire