Ituri : “Les habitants de Bunia et environs doivent se méfier des rumeurs d’une probable attaque des miliciens” (Lieutenant Jules Ngongo)

Partager l'actualité

Le lieutenant Jules Ngongo, porte-parole des FARDC en province de l’Ituri, appelle les habitants de la ville de Bunia et ses alentours à vaquer librement à leurs occupations et bannir la peur.

Appel lancé le mercredi 14 septembre 2022 dans une interview accordée à Bunia-info24.com, pour couper court à plusieurs rumeurs faisant état d’une probable attaque des miliciens dans quelques quartiers situés dans les périphéries nord et sud de la ville de Bunia.

“Nous sommes dans la redynamisation de patrouilles existant déjà, c’est-à-dire, les patrouilles nocturnes, diurnes, pédestres et voir même motorisées. Ces patrouilles ont comme objectif d’assurer la population de la ville de Bunia et ses environs d’une sécurité et détruire toutes les menaces qui peuvent surgir sur la ville de Bunia, notamment à Lengabo, Dhele, Mudzi-pela, Hoho, Kindia, Rwankole,… tout ça, pour couper court à ces rumeurs d’une probable attaque des miliciens. Et donc, la population ne doit pas céder à cette panique tout en faisant confiance aux Forces Armées de la République”, a-t-il dit dans une interview accordée à Bunia-info24.com.

Il a, par la même occasion, mis en garde les groupes armés réfractaires au processus de paix qui tracassent la population.

“Nous lançons encore une fois le message à tous ceux-là qui se lancent dans l’aventure, soit disant je suis miliciens pour mettre des barrières de perception d’argent, il n’y a personne qui n’est autorisé d’être porteur d’arme en feu à part les FARDC. Alors, si vous êtes dans un processus, restez là où vous étiez, attendez ce processus calmement. Faire le contraire, pour nous, vous serez considérés comme un hors-la-loi et là, nous avons prévenu que nous allons frapper sans pitié parce que c’est notre mission légitime“, a-t-il ajouté.

Signalons que la province de l’Ituri fait face à l’activisme de plusieurs groupes armés depuis 2017 notamment en territoire de Djugu, Irumu et Mambasa. Malgré la signature de l’acte d’engagement unilatéral par certains groupes armés, on continue toujours à compter le nombre de morts dans cette province située au nord-est de la RDC.

Rédaction


Partager l'actualité

One thought on “Ituri : “Les habitants de Bunia et environs doivent se méfier des rumeurs d’une probable attaque des miliciens” (Lieutenant Jules Ngongo)

Laisser un commentaire