Ituri : Les jeunes leaders assistent plus de 30 femmes démunies en payant leur frais de maternité

Partager l'actualité

Les jeunes leaders de l’Ituri ont assisté ce vendredi, 06 mai plus de 30 mamans démunies de moyens en payant leur facture de maternité et en leur venant en aide avec quelques vivres et non vivres.

Selon le coordonnateur de cette structure, Christian Shauri, cette assistance intervient après une enquête minutieuse dans le secteur de la santé où ils ont constaté que plusieurs femmes n’arrivent plus à quitter la maternité après l’accouchement faute de moyens.

“Nous assistons ces mamans aujourd’hui après un constat que plusieurs d’entre elles continuent à chômer à la maternité après leur accouchement faute de moyens. Nous avons payé leur facture de maternité et les avons libérees. Surtout celles qui ont accouché avec la césarienne et qui ont passé plus d’un mois à la maternité après l’accouchement”, a déclaré Christian Shauri, coordinateur des jeunes leaders de l’Ituri.

Les bénéficiaires de cet acte sont les femmes démunies de l’hôpital de Rwankole et celui de référence de Bunia-cité, appelé aussi hôpital de la commune.

A part la facture cash maternité, elles ont également bénéficié des assistantes en nature constituées de savon, homo et sucre pour leur permettre de survivre tant soit peu à la maison après avoir quitté la maternité.

De l’occasion, Christian Shauri plaide auprès des partenaires qui œuvrent dans le secteur de la santé, d’intervenir en dotant les hôpitaux des infrastructures de qualité et aux hôpitaux d’alléger souvent la facture aux plus dénimus.

“La grande majorité des hôpitaux ici ne sont pas assistés et d’autres n’ont pas vraiment des locaux viables. D’où, nous demandons aux partenaires, ceux-là qui œuvrent dans le domaine de la santé de vite intervenir. C’est une interpellation aussi au gouvernement, de bien faire pour la construction de bons hôpitaux comme on a fait à l’hôpital général de référence de Bunia. Que ce projet soit élargi également à d’autres hôpitaux à travers la province de l’Ituri. Qu’il y ait des financements parceque les hôpitaux sont débordés actuellement par le nombre élevé des malades, surtout des déplacés qui viennent de l’intérieur suite à l’insécurité. Qu’il y ait aussi la stratégie de faire le suivi dans tous les hôpitaux pour voir comment surmonter les difficultés des malades et des corps soignants”, poursuit-t-il.

Rappelons que cette structure est venue à la rescousse de ces mamans démunies suite aux plaidoyers faits auprès du gouverneur militaire de l’Ituri, le Lieutenant Général Johnny Luboya N’kashama, qui a répondu positivement à leur requête à travers cette structure des jeunes.

Rédaction


Partager l'actualité

Laisser un commentaire