Ituri : Les miliciens CODECO signent 4 attaques en 48h dans le secteur des Banyali-Kilo

Partager l'actualité

Les miliciens de la Coopérative pour le Développement du Congo (CODECO) ont signé 4 attaques en 48heures soit du lundi 08 au mardi 09 août 2022, dans les localités de Tchangana, Scierie Abelkozo, Bakonde et Matete dans le secteur des Banyali-Kilo en territoire de Djugu province de l’Ituri.

L’information a été livrée à Bunia-info24.com ce mardi 09 août par une source qui a requis l’anonymat.
Elle indique que des centaines de maisons ont été incendiées et il y a eu un pillage systématique des bêtes et des biens de la population.

Toute fois, le bilan humain n’est pas encore connu car les affrontements opposent encore ces assaillants aux forces armées vers Bakonde, ajoute la même source.

“Presque quatre attaques des miliciens CODECO sont signalées dans le secteur des Banyali-Kilo. Une centaine de maisons sont parties en fumée, suivi des pillages systématiques des biens et bêtes de la population. Les affrontements sont en cours entre les forces armées de la République démocratique du Congo et ces miliciens. Donc, difficile de préciser encore sur le bilan humain pour le moment”, a-t-elle indiquée.

A en croire la même source, la population est en débandade à l’heure actuelle à Kilo État, chef-lieu du secteur des Banyali-Kilo, où les coups de feu se font encore entendre au village Bakonde à cinq kilomètres de Kilo-centre.

Contacté par Bunia-info24.com, la société civile du secteur des Banyali-Kilo, tout en demandant le renforcement de l’effectif militaire dans ces localités attaquées, appelle le gouvernement congolais à prendre ses responsabilités en mains.

“Au moment où nous parlons, ces miliciens de la CODECO ont attaqué Bakonde ce matin même. Jusqu’à présent, ce ne sont que des coups de feu qui se font entendre. La population est en débandade totale vers Kilo État. Je ne comprends pas si pourquoi la CODECO a plus visé le secteur des Banyali-Kilo après avoir signé son acte d’engagement portant sur la cessation des hostilités en Ituri. Nous demandons au gouvernement congolais de prendre ses responsabilités, afin d’éradiquer ces miliciens dans le secteur des Banyali-Kilo”, a déclaré Basiloko Toko Jean Robert.

Rappelons que plus ou moins cinq attaques sanglantes de CODECO sont signalées dans le secteur des Banyali-Kilo en l’espace d’une semaine seulement en dépit du régime spécial dit de l’état de siège. Ces miliciens ont attaqué les villages Madombo du groupement Agonema, village Bakonde, Scierie Abelkozo, Matete et Tchangana pour ne citer que ceux-là.

Rédaction


Partager l'actualité

Laisser un commentaire