Logo Bunia info24

Ituri : Plus de 1000 personnes vivant avec handicap traversent le calvaire

La célébration ce samedi, 03 décembre 2022 du 30ème anniversaire de la Journée internationale des personnes vivant avec handicap s’articulera autour du thème général “innovation et des solutions transformatrices pour un développement inclusif”.

En province de l’Ituri, dans un point de presse tenue ce vendredi, 02 décembre 2022 par la fédération des associations des personnes vivant avec handicap et autres vulnérables de l’Ituri (FAPHI) en prévision de cette journée, il a été taillé un tableau sombre de l’état de lieu des personnes vivant avec handicap en province de l’Ituri.

Membres de FAPHI

Les membres de la fédération des associations des personnes vivant avec handicap

“Le tableau est tellement sombre pour les personnes à situation d’handicap, d’autant plus qu’il n’y a pas une prise en charge normale des personnes vivant avec handicap en province de l’Ituri, tant du côté du gouvernement congolais que du côté de la famille et des différentes structures œuvrant dans ce secteur. Comme vous pouvez le constater, des militaires même amputés aux fronts sont devenus des quémandeurs dans la vue faute d’une prise en charge correcte par le gouvernement congolais. La personne handicapée vit en isolement, sans aucune considération, avec mépris et discrimination dans des écoles, églises et partout elle est discriminée. Il n’y a pas du respect des droits des personnes vivant avec handicap en province de l’Ituri” a dit monsieur DHEZUNGA TSHUDI, chargé de communication de FAPHI à Bunia-info24.com

Ce tableau sombre de la situation des handicapés en province de l’Ituri est accentué par la persistance de la précarité de la situation sécuritaire, qui ne fait qu’accroître le nombre des personnes à situation d’handicap en Ituri.

“La situation sécuritaire précaire de notre province favorise l’accroissement de cas des personnes vivant avec handicap et autres vulnérables affectées par les conflits armés. De ce fait, nous recommandons au gouvernement congolais de prendre ses responsabilités en main, en vue de restaurer la sécurité sur toute l’étendue de la République et plus particulièrement à l’Est du pays pour que la paix règne en Ituri. Cela réduirait l’augmentation des cas” poursuit-il.

Pour une prise en charge correcte des personnes affectées par le handicap en Ituri, plusieurs recommandations ont été formulées par cette fédération des associations des personnes vivant avec handicap et autres vulnérables, dont :

“La restauration de la paix et de la sécurité en Ituri,

La dotation d’un centre pour handicapés et des matériels (prothèses, appareils orthopédiques, orthèses, canne blanche pour les aveugles, motos pouvant améliorer leur mobilité et autres),

Dotation des moyens financiers pour vulgariser les lois organiques pourtant promotion et protection des personnes vivants avec handicap en province de l’Ituri,

Création d’un centre d’apprentissage aux personnes vivants avec handicap auditif pour des enseignements pratiques et la construction des infrastructures éducatives d’enseignement spécial des aveugles, sourds muets, albinos et autres,

Accorder l’accessibilité facile aux soins de santé à moindre coût et amélioration des conditions de vie des handicapés,

Venir en aide aux structures des handicapés en vue de leurs permettre de réaliser certains projets visant leur autonomisation, pour ne citer que cela”.

Ces personnes vivant avec handicap sont catégorisées en 7 groupes dont les malvoyants, les sourds muets, les handicapés physiques ou moteurs, les albinos, les handicapés mentaux, les manteaux, les autochtones et autres vulnérables.

Rédaction

Partager

Laisser un commentaire