Ituri : Présentation de 5 ravitailleurs des ADF arrêtés dans la région de Boga

Partager l'actualité

Cinq (5 ) ravitailleurs des terroristes ADF dont un commerçant de Boga, village situé en territoire d’Irumu, et un de leurs recruteurs venus de Bunagana où il travaille également avec les M-23 ont été présentés ce vendredi, 16 septembre au gouverneur militaire de la province de l’Ituri.

Ces ravitailleurs des ADF du bastion de Malibongo ont été arrêtés par l’armée dans une opération de grande envergure contre ces rebelles dans la région de Boga, souligne Jules Ngongo, porte-parole des opérations militaires en Ituri.

“Leur arrestation est arrivée à l’issue des opérations des Forces Armées à Tchabi, à Malibongo et à Boga, parce qu’il s’agissait bien là des opérations contre ces ADF constitués des recruteurs au sein de la population, des ravitailleurs des vivres et médicaments. Ces réseaux sont installés à Tchabi, à Boga, à Bogoro et à Kasenyi et travaillent en connivence avec le M23 à Beni“, rapporte Jules Ngongo, le porte-parole de l’armée en Ituri.

Occasion pour le gouverneur militaire de l’Ituri, d’appeler la jeunesse qui œuvre encore dans différents groupes armés d’arrêter avec les bavures et d’emprunter la voie de la paix.

Gouverneur militaire de l’Ituri entourés des membres du comité de sécurité

“Aujourd’hui, c’est encore une opportunité d’appeler les jeunes qui vivent ici de ne pas abuser de notre hospitalité. Je demande à la jeunesse qui oeuvre encore dans les groupes armés, si vous avez encore un coeur que ça soit des jeunes CODECO, FPIC, Zaïre, FRPI et autres, d’arrêter de faire tuer vos frères. Rentrez dans vos activités en attendant que le désarmement, la démobilisation arrive. Elle va vous trouver dans vos activités“, a fait savoir le lieutenant-général Johnny Luboya N’kashama, gouverneur militaire de l’Ituri, à Bunia-info24.com

Motos saisies par le comité de sécurtié

Signalons que ces ravitailleurs et recruteurs ont été arrêtés avec trois motos à leur possession.

Rédaction


Partager l'actualité

Laisser un commentaire