Ituri-Sud Irumu : Des jeunes se lancent dans la commercialisation du chanvre

Partager l'actualité

La protection civile, coordination provinciale de l’Ituri alerte sur la prolifération de la culture de la consommation excessive du chanvre par des jeunes dans la chefferie de Walendu-Bindi au sud du territoire d’Irumu en Ituri. Cette pratique s’en suit par la production et la commercialisation de ce produit pourtant prohibé en RDC.

Selon le coordonnateur provincial de ce service attaché au ministère de l’intérieur, même certains éléments de la FRPI (force de résistance patriotique de l’Ituri) seraient impliqué dans la production, consommation et la commercialisation de ce cannabis notamment dans le village Tsubina, Biro, Kaguma et autres.

Dans les villages comme Tsubina, Biro, Kaguma et autres en chefferie de Walendu Bindi, les jeunes sont en train de cultiver, produire, consommer et commercialiser du chanvre, cela en complicité avec certains éléments de la FRPI” souligne t-il.

Robert Ndjalonga sollicite l’intervention des autorités compétentes pour anticiper le pire et conséquences qui pourront en resulter. Il encourage plutôt ces jeunes à la production des produits alimentaires et autres en faveur de la communauté.

Plusieurs incidents de protection sont commis par les consommateurs dans la communauté. Ainsi, il s’avère important aux autorités locales, services de l’ordre, la société civile et d’autres fournisseurs de réponses, chacun en ce qui le concerne de sensibiliser et/ou de décourager ou interdire cette pratique pour épargner la communauté des conséquences néfastes. L’encadrement et l’appui de ces jeunes dans la culture, production et commercialisation des produits ou denrées alimentaires est à encourager pour contribuer à la réduction de la crise alimentaire en Ituri” conclu t-il.

Signalons que le chanvre ou cannabis est un danger permanent pour la santé d’un être humain. il favorise une baisse de la tension artérielle pouvant provoquer un évanouissement, une accélération du rythme cardiaque pouvant représenter un danger pour les personnes souffrant de problèmes cardiaques et entraîner une augmentation du risque de crise cardiaque conduisant à la mort.

Joël HERI BUDJO


Partager l'actualité

Laisser un commentaire