Logo Bunia info24

Ituri : Un mois seulement après sa sortie officielle, le groupe d’autodéfense “MAPI” s’engage pour la paix

Après la signature des actes unilatéraux de cessation d’hostilités par les groupes armés CODECO et FPIC, le mouvement d’autodéfense populaire de l’Ituri (MAPI en sigle) vient également de signer son acte unilatéral de cessation d’hostilités. Les membres de ce mouvement ont remis officiellement ce lundi, 23 janvier 2023 cet acte au Gouverneur militaire de l’Ituri, le Lieutenant Général Johnny Luboya N’Kashama devant plusieurs invités venus pour la circonstance à l’esplanade du gouvernorat de province de l’Ituri.

© photo Janvier 2023

Occasion pour ce mouvement d’autodéfense de donner le mobile de leur existence et la raison de signature de cet acte unilatéral de cessation d’hostilités.

© photo Janvier 2023 au gouvernorat de la province de l’ituri

“Nous, membres du mouvement d’autodéfense populaire de l’Ituri (MAPI en sigle) décidons de sortir de notre silence pour éclairer l’opinion tant internationale, nationale et locale sur le mobile de notre existence en province de l’Ituri. En effet, c’est depuis décembre 2017 que la population de l’Ituri était sous la domination de la milice CODECO et de FPIC. C’est ainsi que la population Iturienne s’est organisée en mouvement d’autodéfense pour faire face à ces menaces avec comme objectif principal, la défense de nos entités des actes de barbarie de ces groupes armés précités. Aujourd’hui, nous acceptons de cesser le feu et demandons au gouvernement la protection des civils et des victimes” a déclaré Maki Benjamin, Porte parole du MAPI.

Un acte salué par le Gouverneur militaire de l’Ituri, qui demande à la population de l’Ituri et surtout aux tireurs des ficelles de privilégier la paix pour favoriser le développement de l’Ituri qui est en recul.

© photo Janvier 2023 Gouverneur Militaire le

“Je remercie sincèrement nos jeunes gens ici qui ont pris le courage et ont signé un acte unilatéral de cessation des hostilités. Moi, je veux m’engager pour la paix car, c’est ce que la population de l’Ituri attend pour l’instant. C’est le moment d’engagement d’offrir la paix à la population de l’Ituri. Et ceux qui continuent à tuer la population seront poursuivis, arrêtés et punis conformément à la loi, eux et leurs auteurs intellectuels” a déclaré le Lieutenant Général Johnny Luboya N’Kashama, Gouverneur militaire de l’Ituri, lors de la cérémonie de remise officielle de cet acte d’engagement de cessation d’hostilités.

MAPI est le troisième groupe armé qui vient de signer l’acte unilatéral de cessation des hostilités en Ituri, malgré que sur terrain quelques poches d’insécurité par des signataires réfractaires se font toujours sentir.

Rédaction

Partager

Laisser un commentaire