Ituri : Une ONG alerte sur le danger que présente la baisse du niveau des rivières Ngezi et Nyamukau à Bunia

Le coordonnateur du Consortium pour la Sauvegarde de l’Environnement, COSAE en sigle, dit craindre plusieurs conséquences négatives liées à la diminution sensible des eaux au niveau des rivières Nyamukau et Ngezi sur la vie des habitants de Bunia, chef-lieu de la province de l’Ituri.

Ingénieur Dieudonné Losa Dhekana qui l’a fait savoir à Bunia-info24.com le jeudi 28 avril, après une rencontre ayant réuni les acteurs œuvrant dans le secteur de l’environnement dont il est à la tête, a notamment cité plusieurs acteurs qui contribuent au tarissement des cours de ces deux rivières parmi lesquels les exploitants des minerais et des sables.

Il décourage par ailleurs tout comportement pouvant amener à la pollution de ces eaux et appelle la population à la protection des cours d’eaux en ville de Bunia.

« Après nos analyses, on se rend compte que plusieurs personnes contribuent à la diminution des eaux des rivières Nyamukau et Ngezi dans la ville de Bunia. Les agriculteurs, ces gens qui exploitent les minerais comme les sables et les moellons au niveau de Mont Bleu, tous contribuent à diminuer la quantité de l’eau au niveau de la nappe phréatique.
Les cours d’eaux sont devenues des dépotoirs des déchets et des latrine. Et avec cela, nous vivons dans un milieu insalubre et ça réduit même le nombre d’années que nous devrions avoir dans ce monde.
La population de Bunia doit donc protéger ces cours d’eaux, non seulement la population, mais aussi l’État« , a dit ingénieur Dieudonné Losa, le coordonnateur du COSAE.

Signalons qu’il s’observe à ce jour, un faible débit des eaux des rivières Nyamukau et Ngezi dans la ville de Bunia. Cela qui impacte négativement sur la quantité des eaux produites par la régie deso et sur la livraison du courant électrique par la SOKIMO, deux secteurs capitaux qui jouent sur la vie des habitants de Bunia.

Samuel Atido

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.