Kinshasa : Samy Adubango à la rescousse des étudiants ituriens de l’INBTP en manque d’hébergement

Partager l'actualité

Le vice-ministre des affaires étrangères de la République démocratique du Congo, Samy Adubango, a secouru les étudiants ituriens de l’Institut National de Bâtiment et Travaux Publics (INBTP) qui étaient en voie d’être déguerpis de leur home faute de moyens.

Selon l’un d’eux contacté par Bunia-info24, les autorités académiques de cette institution supérieure envisageaient la réhabilitation de différents homes, principale cause de leur déguerpissement.

“Il y a de cela un mois, le comité de gestion avait décidé le déguerpissement des étudiants de l’INBTP en donnant un préavis d’un mois qui a expiré le 15 octobre dernier”, a indiqué Moïse Bomera, porte-parole des étudiants ressortissants de l’Ituri à l’INBTP.

Dépourvus de moyens et de la part de leurs parents qui se retrouvent en province de l’Ituri à plus de 2000 kilomètres de la capitale congolaise, ces étudiants en manque de maisons pour leur hébergement étaient en train de constater le calvaire prendre une allure inquiétante dans leur parcours académique.

“Suite à cette décision brusque, beaucoup de parents n’avaient pas répondu directement à la demande des étudiants sur la question qui concerne l’hébergement”, poursuit-il.

C’est suite à ce désespoir qu’une délégation des étudiants est allé à la rencontre du vice-ministre des affaires étrangères Samy Adubango pour soumettre leurs difficultés en pleine activité académique.

Une visite réussie avec un engagement ferme de ce notable iturien. Après échange, le vice-ministre des affaires étrangères Samy Adubango a levé l’option avant que le pire n’arrive et a décidé de prendre en charge ces étudiants.

“Le vice-ministre des affaires étrangères Samy Adubango nous a été ouvert, il nous a répondu à son niveau d’une manière positive, nombreux d’entre nous ont été hébergés suite à cet acte salutaire. Nous, étudiants ressortissants de l’Ituri disons merci au vice-ministre pour l’aide à la jeunesse. Nous le remercions et appelons nos parents qui étaient inquiets à l’apaisement”, a témoigné Moïse Bomera, porte parole de ces étudiants.

Un soutien in-extremis qui vient soulager ces étudiants.

Il sied de signaler que le vice-ministre des affaires étrangères Samy Adubango est auteur de plusieurs autres assistances en faveur des ituriens en quête de moyens.

Joël Heri Budjo


Partager l'actualité

Laisser un commentaire