Nord-Kivu : Le Gouverneur militaire interdit l’autodéfense populaire contre les rebelles M23

Partager l'actualité

Le porte-parole du gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu, Général Sylvain Ekenge, a réagi à travers un communiqué face aux affrontements entre les militaires FARDC et les rebelles M23 dont certaines structures citoyennes commençaient déjà à sensibiliser la population à travers les réseaux sociaux et les médias sur l’autodéfense, la vengeance et la riposte contre cette rébellion.

Cette officier de l’armée congolaise demande à tous ceux qui appellent la population à la révolte de cesser immédiatement car, indique t-il, “les militaires sont déterminés pour faire revenir le climat de paix” dans cette partie située à l’Est de la RDC.

“Le gouverneur militaire du Nord-Kivu, Constant Ndima Kongba, appelle la population à ne pas céder à la panique car la situation reste contrôlée par l’armée, et il interdit de prendre des décisions en ce qui concerne la riposte contre le mouvement du 23 mars (M23)”, a dit le Général Silvain Ekenge, porte-parole du gouverneur militaire du Nord-Kivu.

Il précise tout de même que les dernières attaques des rebelles M23 étaient au cœur d’une désolation dans la communauté. De milliers de congolais ont vidé leurs milieux suite à ces affrontements, a t-il affirmé.

Signalons que les affrontements se déroulent encore entre les M23 et les FARDC à Nyiragongo et environs. Ce mouvement rebelle qui aurait la mission d’attaquer la ville de Goma s’est vu repousser à plusieurs reprises par l’armée qui affirme avoir récupéré plusieurs villages jadis occupés par les rebelles.

Elisé Mayamoto depuis le Nord-Kivu.


Partager l'actualité

Laisser un commentaire