Nord-Kivu : Un officier FARDC tué par son garde du corps dans le territoire de Nyiragongo

Partager l'actualité

Un colonel FARDC est mort dans la matinée du mardi 10 mai 2022 vers 08 heures, après avoir reçu de coups de balles tirées par son compagnon d’arme et garde du corps dans le groupement Mudja en territoire de Nyiragongo (Nord-Kivu).

Des sources sur place indiquent que le fait a eu lieu lorsque les deux militaires se disputaient sur la distribution d’une somme d’argent perçue illégalement à une barrière érigée dans cette partie dudit territoire.

Les mêmes sources rapportent qu’un cas de kidnapping d’une jeune fille d’environ 15 ans a été signalé dans cette région depuis jeudi dernier, dont la victime reste introuvable jusqu’à nos jours.

Bosenibamwe Muzungu, un des acteurs de la société civile de Nyiragongo qui s’est confié à Bunia-info 24, condamne cet événement horrible et demande aux autorités militaires de l’état de siège de diligenter des enquêtes sérieuses quant à ce, et que la justice soit rendue à l’endroit de l’incriminé en audience foraine publique.

Aucune source militaire n’a encore livré sa version de fait par rapport à cet incident malheureux.

Rappelons que suite à ces incidents malheureux,  une panique avait gagné les habitants du groupement Mudja qui croyaient à une incursion rebelle et craignaient pour leur sécurité.

Elisé Mayamoto


Partager l'actualité

Laisser un commentaire