“Pour faire la paix, les ituriens doivent se débarrasser du communautarisme” (Samy Adubango)

Partager l'actualité

Le vice-ministre des affaires étrangères, Samy Adubango Awoto, s’inquiète des comportements de certains ituriens qui se sont rebellés contre la province en prenant les armes pour tuer leurs propres frères et sœurs.

Dans une émission radio diffusée du dimanche 18 septembre 2022 sur les ondes de la Radio Télévision Sangomalamu (RTS), cet acteur politique iturien regrette le manque de considération envers les ituriens non seulement sur le plan provincial et national mais plus sur le plan international provoqué par les actes de barbaries qui s’enregistrent dans la province.

“On ne comprend pas qu’un iturien peut tourner les canaux contre son propre frère. Nous avons perdu ce prestige d’être appelé iturien”, a-t-il affirmé.

Vu l’impact négatif de l’insécurité causé par les groupes armés locaux qui guettent les filles et fils ituriens même sur la gestion de la chose publique et surtout dans une place de responsabilité à travers le monde, le ministre Samy Adubango Awoto insiste sur le surpassement des “images communautaires” en mettant en avant plan la paix.

L’iturien est en train de se perdre énormément dans une situation de l’insécurité. On ne peut rien espérer pour le développement. Comme la situation de l’Ituri est iturienne, la solution aussi est iturienne. Nous avons communautarisé l’Ituri, nous devons nous débarrasser de cette image communautaire” a t-il dit.

Rappelons que, c’est depuis le mois de décembre de l’année 2017 que la province de l’Ituri connaît une insécurité où plus de 15 milles personnes ont été tuées et plusieurs autres déplacés à l’intérieur et à l’extérieur de la province.

Joël Heri Budjo


Partager l'actualité

Laisser un commentaire