RDC : Suspension du processus de ratification des accords Ouganda-RDC, le fils du Président ougandais veut rapprocher les deux pays en discorde

Partager l'actualité

Après l’épisode de ses fameux tweets sur la guerre en Ukraine,le général Ougandais Muhozi Kaneirugaba, connu pour ses publications souvent ambiguës est à nouveau au coeur d’une énième dénonciation. L’officier supérieur de l’UPDF, Fils du Président Ougandais Yoweri Kaguta Museveni et commandant des Forces terrestres Ougandaises est à l’origine d’un début de friction entre Kinshasa et Kampala, cela après la suspension par la RDC de ratification des accords signés entre les deux pays.

Ceci arrive alors que le général Ougandais Muhoozi Kaneirugaba est accusé par l’assemblée nationale congolaise d’avoir trahi la République Démocratique du Congo en signant un pacte avec les autorités du Rwanda qui mènent depuis plusieurs jours des attaques sur le territoire congolais et soutiennent en équipements militaires et en hommes le Mouvement du 23 Mars (M23).

Réagissant à ces accusations, le commandant des forces terrestres ougandaises a déclaré vouloir rencontrer le Président Félix TSHISEKEDI en RDC prochainement.

Je suis son petit frère. Nous pouvons résoudre ces problèmes facilement. Nous devons seulement servir les intérêts de Dieu tout-puissant et de nos grands peuples, rapporte-t-il.

Selon lui, malgré ” La propagande de guerre inutile de certaines personnes malvisées” en RDC, ils ne changeront pas d’avis.

La RDC fait désormais partie de la communauté d’Afrique de l’Est ! Et nous la protegerons comme tout autre pays de notre communauté, a déclaré le général des Forces terrestres de l’UPDF.

Lors de la séance plénière de Mardi, le président de l’Assemblée nationale Christophe Mboso N’kodia a déclaré qu’après des discussions avec le vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères Christophe Luthundula, la décision de suspendre le processus de ratification des accords signés avec l’Ouganda a été prise.

Le Président de la chambre basse du parlement a déclaré que cela fait suite aux positions ambiguës du général Muhoozi Kaneirugaba sur les questions de sécurité qui concernent la République Démocratique du Congo. Christophe Mboso estime que cet officier supérieur Ougandais a trahi la RDC en signant des accords avec les agresseurs du pays, les Rwandais.

Le numéro un (1) des députés nationaux congolais a révélé, en outre qu’ils ont discuté avec le vice-premier ministre et ministre et ministre des affaires étrangères Christophe Luthundula qui est sur la même ligne d’onde.

Avant même que cela ne nous arrive, avant que ces troupes ne fassent ce qu’elles ont fait, nous avons dit qu’à la suite du pacte que le fils de Museveni a signé avec le Rwanda, nous ne laissons pas passer cet accord. Il nous a montré qu’il avait signé son pacte, il nous a juste trahi. Nous avons dit, nous n’acceptons pas, a déclaré Christophe Mboso N’kodia.

Lors des récents affrontements qui ont lieu à la prise de la cité frontière de Bunagana par des troupes rwandaises aux côtés des rebelles du M23, plusieurs sources sécuritaires ont souligné le rôle important joué par les Ougandais dans la chute de cette entité stratégique.

Informations décryptées par Elisé MAYAMOTO.


Partager l'actualité

Laisser un commentaire