Logo Bunia info24

Santé : Quelques conseils et astuces pour rester en forme pendant la saison sèche

Bien manger, s’hydrater et se couvrir sont des fondamentaux pour protéger son organisme et garantir ses défenses immunitaires. Cependant, en fonction des saisons, notre organisme a des besoins spécifiques. Voici quelques éléments à prendre en considération.

On ne le répétera jamais assez, “il faut manger équilibré, varié et à fréquence régulière pour optimiser sa forme et son bien-être”. Ce n’est pas pour autant qu’il faut manger davantage lorsqu’il fait froid. En effet, notre confort de vie (alimentation, vêtements…) nous permet de ne pas avoir à lutter contre le froid en augmentant des calories. Sans en avoir besoin, il faut savoir adapter ses menus en conséquence et choisir les bons aliments, optimiser notre système immunitaire pour lutter contre les infections et maladies de saison, augmenter les ressources pour se maintenir en forme et pour s’adapter aux changements de température entre intérieur et extérieur.

Une alimentation équilibrée

Pour se nourrir, il faut donc privilégier plusieurs types d’aliments en fonction de leurs apports, de nos possibilités et nos envies. Pour cette période, on favorisera les aliments chauds, onctueux, cuits et les boissons chaudes. En ce temps froid, une règle d’or veut que l’on ne sorte jamais l’estomac vide, que l’on se trouve en ville ou en campagne et que l’on boive suffisamment d’eau au cours de la journée pour s’hydrater.

Le petit déjeuner sera composé d’une tasse de lait chaud enrichie d’une cuillerée à soupe de miel ou d’un bol de chocolat chaud ou encore d’un thé au lait. Côté fibres, on peut avoir du pain complet avec du jambon maigre, du fromage ou de la confiture. Ceux qui n’aiment pas les tartines peuvent recourir aux céréales avec des fruits frais (noisettes, amandes, raisins, bananes) ou des flocons d’avoine. Terminer ce premier repas de la journée par un fruit et/ou un yaourt serait l’idéal.

Pour le repas du midi et du soir, on peut l’entamer par un bol de potage afin de réchauffer et revigorer l’organisme. A cela, associer une portion de protéines de qualité, une à deux fois par jour (viande, poisson, œufs, volaille, produits laitiers…) et des légumineuses : choux, lentilles, haricots blancs, rouges ou verts, pois, etc. Variez les plaisirs : vous trouverez également les carottes et les pommes de terre. Même si l’on surveille sa ligne, il est nécessaire d’en manger un peu en période de refroidissement.

Consommer une portion de féculents à chaque repas permet de fournir l’énergie dont on a besoin tout au long de la journée. Pour cela, privilégiez les féculents à base de céréales complètes, riches en fibres et qui rassasient plus longtemps : riz complet, pâtes semi-complètes, pain complet, pain aux céréales.

Les fruits et légumes riches en antioxydants, en fibres, en vitamines et minéraux vous aideront à lutter efficacement contre les maux de tête et maux de gorge ! Privilégiez la consommation de fruits et légumes frais ou surgelés mais toujours de saison tels, en ce moment, les oranges, citrons, clémentines, mandarines, pamplemousses. En effet, la vitamine C présente dans ces agrumes repousse les infections. Pour bénéficier des vertus de ces délicieux fruits, consommez-les entiers avec la pulpe. Appréciez-les également en jus ou en smoothies.

Le gingembre (brut de préférence ou infusé dans un jus de citron tiède), le thé vert ou le chocolat noir ont des propriétés qui aident également à combattre les coups de froid.

Par ailleurs, l’avocat est un oléagineux bon pour la peau. Il contient des lipides mono-insaturés et des vitamines B et E précieux pour notre épiderme, soumis à rude épreuve en période de froid. Mangez l’avocat nature avec un filet d’huile d’olive et un peu de sel, en guacamole ou en petits dés dans une salade. Et l’ail est lui aussi un formidable antibiotique naturel qui limite les risques d’infections. Agrémentez vos plats de cet excellent condiment, notamment vos préparations à base de viandes.

Attitude vestimentaire

Le froid diminue le taux d’humidité présent dans l’air. Par conséquent, il est préférable de bien s’habiller, en couvrant les parties délicates, pour aider l’organisme dans son combat quotidien. Les mains, les pieds et la tête sont des points cruciaux à couvrir afin d’éviter d’être vulnérable. En fonction de notre âge, nous sommes différents en sensibilité et vulnérabilité. Les petits sont plus fragiles et le bonnet est donc indispensable aux bébés et enfants en bas âge ou peu actifs.

Vagheni Vinywasiki

Partager

Laisser un commentaire